Expériences Eucharistiques, 1968

Les Expériences eucharistiques suivent les messages de la Vierge à Ida Peerdeman, à Amsterdam, de 1945 à 1959. Elles se déroulent dans une petite chapelle où j’ai eu le bonheur de me rendre en Avril 2019, près du parc Béatrix.

Les Expériences Eucharistiques d’Ida commencent toujours par la venue de la lumière. On notera d’abord que les Expériences Eucharistiques commençaient presque toujours par une grande illumination du prêtre et de l’autel, et parfois de l’assistance, et seule Ida voyait cette lumière. Pendant que la voyante contemplait la scène qui lui était montrée, elle perdait généralement conscience du monde présent, donc du déroulement de la célébration Eucharistique.

Apparemment le prêtre ne s’apercevait de rien, et continuait posément la célébration du saint sacrifice. Quand Ida revenait à elle, elle continuait à assister normalement à la messe. En effet, alors qu’intérieurement elle continuait à assister à ses visions, elle se dérangeait sans difficulté pour aller communier et revenir à sa place.  Ida remerciait presque toujours après les manifestations. Souvent aussi la Voix ajoutait : « Amen! « Parfois l’Expérience ne concernait que la lumière qui commençait toujours par illuminer l’autel et le prêtre ; souvent,mais pas toujours, l’assistance était également baignée dans cette Lumière.

Ainsi, le 31 mai 1968 la lumière vint, et Ida vit devant elle une grande croix noire. Elle eut la forte sensation que le Seigneur était présent. Quand la Lumière se retira, ce fut l’assistance qui fut d’abord plongée dans l’ombre, puis progressivement le prêtre et l’autel. De même, le 15 août 1970, à Amsterdam, dans la chapelle où le tableau avait été provisoirement installé, au cours de l’Eucharistie, Ida vit la lumière de la Dame, puis une autre lumière plus forte qui recouvrit la première lumière; cela formait un flot de lumière. Il n’y eut rien de plus.

Le 2 février 1972, une lumière baigne les mains du prêtre, puis le prêtre, l’autel et l’assistance. Il en sera de même le7 octobre 1976, puis les 15 août 1978, 23 juin 1979 et15 août 1980. Curieusement, le 7 avril 1977 et le 10 avril 1977 la lumière viendra des quatre coins de la chapelle. Le 2 février 1979, pendant toute la durée de la Messe, la Chapelle apparaîtra à Ida tout illuminée. Le 15 août 1981, Ida vit la lumière sur l’autel et le prêtre, puis sur le tabernacle qui se transforma en  une grande et magnifique fontaine. Après la communion, la fontaine disparut, mais la lumière resta jusqu’à la fin de la célébration. Après cette expérience du 15 août 1981, Ida verra souvent la lumière venir au cours des célébrations eucharistiques, sur l’autel, le prêtre, puis sur l’assistance généralement après la Consécration.

Mais ces visions relativement succinctes sont très fréquemment suivies de « visions célestes ». Le Seigneur veut montrer que dans l’Eucharistie Il est toujours réellement présent. Il révélera aussi à Ida que Dieu étant Un et trine, dans l’Eucharistie, la sainte Trinité est aussi présente quoique d’une manière invisible.

Le Seigneur, par ce qu’Ida appelle « la Voix », dira l’importance de l’Évangile, et, par l’intermédiaire d’Ida, Il enseignera ses prêtres. Il montrera leur grandeur et l’importance de son Église. Il insistera aussi, très souvent, sur la nécessité, pour l’Église, de retrouver son unité. Le Seigneur, toujours par sa voix, mettra en valeur le pape, successeur de Céphas, Pierre. Il redira l’importance de la Vierge Marie, sa Mère, dans le salut des hommes. 

L’Eucharistie, la présence réelle de Jésus dans l’eucharistie.

Le 31 mai 1973, pendant la Consécration, Ida vit une très forte lumière sur l’autel et sur les prêtres. Pendant l’Élévation « l’Hostie se mit à vivre »et Ida entendit « Peuples agenouillez-vous devant votre Seigneur : Il est là! » Au-dessus du calice se tenait une Croix glorieuse, et de part et d’autre les signes alpha et oméga. Oui, dans l’Eucharistie, Jésus est vraiment là et Il le fera souvent remarquer. Ainsi, le7 octobre 1975, après l’apparition de Lumière sur l’autel et sur le prêtre, la Voix dit: « Je suis avec vous. »Le mystère de l’Eucharistie est particulièrement important. Le 8 décembre 1973, au moment de la Consécration, Ida eut une vision céleste : il lui sembla voir une procession venant du ciel, qui accompagnait une figure lumineuse portant un calice.

Une hostie brillait au-dessus. Tout en haut, là d’où partait la procession, Ida vit un trône céleste, et sur ce trône, une figure majestueuse, et, à côté, la Dame en gloire et couronnée. Le calice et l’hostie furent déposés sur un autel ; toute la procession s’inclina et Ida entendit: « Les directives vous ont été données. Vous, mes prêtres, conformez-y votre action et veillez sur ce saint Mystère. »La procession s’acheva, et, pendant qu’elle communiait, Ida entendit : « Ne vous laissez pas retenir. Allez voir le Saint-Père. »

L’Eucharistie et la Trinité

Jésus est présent, vivant dans l’Eucharistie, mais Dieu étant Un, la Sainte Trinité est également présente dans l’Eucharistie. À plusieurs reprises ce thème sera exposé à Ida, notamment le 17 juillet 1958. Ida explique que ce fut d’abord, essentiellement une vision de la sainte hostie, comme celle qu’elle avait vue le 31 mai 1958, avec en plus, des faisceaux lumineux qui partaient d’elle.

Mais ce jour-là la Sainte Trinité était présente dans l’Hostie : en effet, Ida commença à voir dans la lumière qui l’éblouissait, « trois figures horizontales entrelacées dans un demi-cercle, mais faites, pour ainsi dire, d’une énorme lumière blanche, presque du feu… Ces trois figures s’agrandirent en demi-cercle. Puis elles se rejoignirent vers le haut. Seul le centre était encore une tache sombre… Cette petite tache se remplit aussi, si bien que ce fut tout à coup un très grand cercle de feu blanc devant ses yeux… Elle reconnut la sainte Hostie telle qu’elle l’avait vue le 31 mai 1958. »

Le 11 mars 1959,la sainte Trinité se « montra » encore dans l’Hostie. En effet, soudain l’autel et le prêtre furent illuminés, puis disparurent. Ensuite surgirent, dans un cercle, trois figures comme celles du 17 juillet 1958. Tout se passa ensuite de la même façon, sauf que quelque chose éclata dans le petit espace sombre. Écoutons Ida: « Dans ce grand cercle de lumière je voyais deux figures divines.

Et cependant, c’était, en fait, une seule Figure, les bras étendus. J’en voyais toujours deux, et pourtant c’en était une seule… C’était une figure qui planait et était toute illuminée… Quelque chose se détacha des deux et je vis soudain, de la main, sortir une Colombe, toute de lumière et rayonnante… Tout devint ensuite normal dans l’église. Je revis le prêtre et l’autel comme auparavant. Et à cet instant retentit la sonnette annonçant la communion. »  

Le 25 mars 1961, la Sainte Trinité se manifesta encore, mais différemment. Ida raconte: « La sainte hostie tomba pour ainsi dire en trois couches sur ma langue, s’unit alors et se mit tout à coup à vivre, puis se fondit avec un goût délicieux dans ma bouche; et j’entendis: ’Marchez dans la voie que je vous ai montrée. Ma paix soit avec vous.’ »

25 mars 1971 – Fête de l’Annonciation – D’abord vint la lumière, puis l’Hostie en feu qu’Ida avait déjà vue plusieurs fois. Du calice surgit une croix d’où coulaient des gouttes de sang qui tombaient dans le calice. Le ciel s’ouvrit et Ida eut une vision céleste. Tout n’était que Lumière avec des nuances différentes. Une deuxième lumière luisait à travers la première, puis une troisième lumière jaillitd’un faisceau lumineux d’où surgit une radieuse colombe aux ailes déployées. Puis autour du calice, de l’hostie et de la croix, arrivèrent douze étoiles, dont une plus brillante que les autres. Une voix, qu’Ida n’avait encore jamais entendue, dit: « Je suis avec vous. »Puis vinrent tous les peuples du monde entier. Le tout dura de la consécration jusque bien après la communion.

25 mars 1974 – L’Eucharistie renouvellera la terre – Parole d’espérance

Ce 25 mars 1974, Ida reçut une première vision mystérieuse, pendant laquelle elle entendit crier par trois le nom: « Ninive! », Puis une horloge marqua midi moins cinq et la Voix poursuivit : « La période que j’ai fait annoncer par Elle, touche à sa fin. Mais… » De terribles coups de fouets puis trois papes se tinrent devant Ida : Pie X, Paul VI et Pie XII, près d’un autel moderne, fait de livres neufs. Le ciel s’ouvrit et, raconte Ida, « un Calice en sortit. Une main invisible le plaça sur l’autel.

En dessous apparut une magnifique, radieuse et grande  hostie. J’entendis la Voix qui, du ciel, disant: ‘Le sacrifice de Mon Fils.' » La sainte Hostie devint de plus en plus grande, puis se brisa, et de l’ouverture sortit une formidable lumièreet la Voix dit: « Triple et cependant Un. » De cette lumière surgit une Colombe qui plongea vers la terre, et Ida reçut cette parole: « Et la terre est comme renouvelée, re-née. » La messe s’achevait

9 juin 1974 – Fête de la Sainte Trinité

Une lumière triple se répandit encore sur l’autel au moment de la consécration. Il en fut de même le 25 mars 1976, mais, àl’Offertoire, la triple lumière se fondit en une seule. À l’élévation l’Hostie grandit et devint comme du feu. Ida fut poussée à dire : « Seigneur je vous remercie du sacrifice que vous avez offert pour nous. » Parfois la présence de la Sainte Trinité se manifeste différemment à Ida.  Ainsi, le 13 juin 1974 – jour de la Fête-Dieu, Ida sent l’Hostie vivre dans sa bouche, et reçoit des flots d’une eau délicieuse tandis qu’elle  entend : « Mangez et buvez-en tous, et vous entrerez par la porte. » Ida dut avaler par trois fois le délicieux liquide avant d’avaler l’Hostie ; et la lumière disparut.

Le 8 décembre 1974, la lumière, à l’offertoire, se répand sur toute l’assistance, et Ida entend : « Je suis le Seigneur votre Dieu, le Créateur. » Une deuxième lumière se mêle à la première, et une voix dit: « Je suis le Seigneur Jésus-Christ qui donne la Vie à la vie. » Une troisième lumière arrive et une voix se fait entendre : « Je suis le Saint-Esprit qui doit apporter de la lumière dans la confusion et l’obscurité. » Les trois lumières n’en font plus qu’une et en communiant, Ida entend : « Ceci est un lieu sanctifié… Regarde bien… » Ida voit à nouveau l’église que la Dame lui avait montrée autrefois et elle entend: « Portez-moi depuis ici vers la maison du Seigneur. » Ida vit alors l’unique communauté (l’unique Église) de tous les peuples, et tout disparut. 

19 mai 1977 – Fête de l’Ascension. 

La Lumière arrive des quatre coins de la Chapelle. Ida entend: « Bienheureux vous qui croyez en Moi, que l’Esprit descende sur vous. »Quelques jours plus tard, le 29 mai 1977 – Fête de la Pentecôte, pendant la récitation du credo, il y eut un fort bruissement ;  puis au-dessus de l’autel et du prêtre surgirent trois faisceaux de Lumière, qui n’étaient plus qu’une seule Lumière sur l’assistance. L’Hostie consacrée est vivante. Jésus veut montrer qu’Il est réellement présent dans son Eucharistie. Oui, l’Hostie consacrée est vraiment sa chair, le vin du Calice est vraiment son sang.

Pour le montrer à Ida, donc à nous, Il rendit parfois vivante l’Hostie consacrée qu’elle venait de recevoir. Ainsi, le 30 août 1959, Ida venait de communier. Tout à coup l’Hostie devint grosse dans sa bouche et se mit à vivre. Cela faisait penser à un poisson vivant. Ida fut terrifiée; mais, en même temps une sensation délicieuse, céleste, s’empara d’Ida qui entendit : « Ne crains rien, Je suis le Seigneur, votre Créateur, le Seigneur Jésus-Christ, le Vivifiant. Tel que je vis maintenant en toi, ainsi Je veux vivre et Je vivrai parmi tous les peuples. » L’Hostie reprit ensuite sa forme normale.

Mais après cette expérience, Ida très perturbée, ne retourna pas à l’église de toute la semaine, sauf le dimanche, où tout fut normal. Le 9 septembre 1959, tout se passa comme le 30 août, mais au moment de communier il fut dit à Ida : « Mais communique donc ceci. » Le 30 octobre 1960, « La sainte Hostie devint très grande et épaisse. Elle se mit à vivre… » et fondit dans la bouche d’Ida tandis qu’un flot de liquide délicieux la lui emplissait. 15 janvier 1961: Ida raconte: « J’entendis: ‘C’est Moi… le Christ vivant… la Substance… Je suis présent dans le pain que vous, prêtres devez distribuer à tous les peuples… et le royaume de Dieu est au milieu de vous.’ » Le 26 février 1961, la même chose se renouvela, mais Ida entendit aussi: « Communique ceci. » Bien plus tard, les 23 mars et 24 mars 1979, l’Hostie que reçut Ida devint vivante dans sa bouche. 

31 mai 1963, de nouveau, en revenant à sa place, Ida sentit que l’Hostie se mettait à vivre et elle entendit: « Transubstantiation… »La sainte Hostie vivait dans sa bouche. Elle entendit encore: « J’ai voulu leur donner encore une chance… »Puis la voix dit : « Montini « .Le 19 juin 1966 Ida assista à laMesse, rue du Bac. La sainte Hostie se mit à vivre, mais rien de plus ne se passa. Toutefois la lumière ne partit qu’à la fin de la messe.

31 mai 1970 – Fête de Marie-Reine – La douleur de Jésus

D’après ce que rapporte Ida, il semble que la messe de ce dimanche ait été célébrée dans une chambre, peut-être la sienne. Ida vit une grande Croix noire, puis dans cette grande Croix arriva une plus petite, lumineuse, inondant la grande Croix noire de lumière. Pendant la consécration. Ida entendit : « Ils m’ont conspué à nouveau. Ils m’ont cloué à nouveau sur la Croix. Faites réparation. » Quand Ida eut communié, tandis qu’elle se demandait ce que tout cela signifiait, elle entendit : « Je suis Celui qui Suis. » Une Hostie transparente surgit du Calice et se tint au-dessus du Calice. La chambre était inondée de lumière, mais du sang coulait du Calice. La Voix ajouta : « Répands le message sur toute la terre. » vPuis survint un ordre: « Conduis cet après-midi le Rosaire. »Et la Lumière disparut.

L’Eau vive

Ida rapporte son expérience du 11 octobre 1959 : « En revenant de la Sainte table, la sainte Hostie se réduisit tout à coup à rien dans ma bouche, et c’était comme si des flots et des flots d’eau se déversaient sans cesse dans ma bouche… Un état très spécial s’empara de moi. J’entendis : ’je suis l’Eau vive. Avertis mes apôtres afin que des erreurs soient évitées. » De nouveau, le 25 mars 1960, la sainte Hostie soudain se brisa en toutes petites parcelles sur ma langue… ¨Puis j’entendis : ’je suis l’Eau vive.‘ »

25 mars 1978 – Nuit pascale

Ida s’était couchée à onze heures. Elle priait. Soudain elle se promène dans Jérusalem au milieu d’une grande foule de gens pressés. Devant elle un personnage marche, habillé de blanc et entouré de la Lumière. Il dit : « Viens! Suis-Moi! ».  Ils vont à travers un dédale de petites rues et arrivent devant un mur bas et une porte. La Figure lumineuse dit : « On est encore le 25 mars. Attends-Moi ici. » Le Personnage lumineux revient portant un petit plat et dit : « Je te donne la Pascha vivante. »

 Ida reçoit une Hostie qui se met à vivre et à se mouvoir dans sa bouche. Puis le Personnage ajoute: « Je te donne l’Eau vive. » Ida avale une petite gorgée et des flots délicieux viennent dans sa bouche. La figure rentra de nouveau et Ida fut remplie d’une béatitude inexprimable. Et tout disparut : il était minuit moins cinq.

Le 25 mars 1979, la Lumière vint comme à l’ordinaire. L’Hostie qu’Ida reçut était brillante et vivante. Il y avait de l’eau dans sa bouche; la Voix dit : « C’est le contact qui sera maintenu. » Et, comme s’adressant à d’autres personnes, la voix ajouta : « Vous êtes sur la bonne voie ». Ida vit le pape Jean-Paul II et deux dignitaires qu’elle ne connaissait pas. Un doigt désignait le pape : « Préparez maintenant le chemin – pour Elle – vers Lui. » Ida se sentit très unie au Seigneur.

L’Eucharistie, c’est le feu de l’Amour de Dieu pour nous

Le 28 février 1971, pendant l’élévation, l’Hostie devint d’une blancheur brillante, comme du feu dans les mains du prêtre. Le 14 mars 1971, c’était le dimanche de la procession silencieuse. Pendant la consécration. L’Hostie devint de nouveau comme du feu, et le calice comme une mer de feu d’or. Le prêtre était dans la Lumière, et Ida se sentait dans un état céleste.

L’Eucharistie existe encore

Des années sont passées… Les avertissements de la Dame n’ont pas été écoutés. La corruption s’est généralisée dans le monde et dans tous les milieux, même dans l’Église. Tout ce qui, perfidement, cherchait à détruire l’Église semble réussir. De nombreux couvents ferment, et il n’y a plus de vocations ; l’Eucharistie est galvaudée et la plupart de ceux qui vont communier, le font sans savoir ce qu’ils font : aujourd’hui l’Eucharistie n’est que du pain partagé ,ou un signe de la présence de Dieu.

Les populations qui vont encore à la messe, et elles sont peu nombreuses, ont pratiquement perdu la foi, et elles ignorent ce qu’est véritablement l’Eucharistie. Pourtant, l’Eucharistie, le Pain et le Vin consacrés, sont toujours la corps et le sang de Jésus. Oui, l’Eucharistie existe encore, et la Dame vient le rappeler à Ida. Ainsile 11 février 1981, lorsque la Lumière fut sur l’autel, le prêtre et l’assistance, Ida entendit : « La Lumière vous éclairera. » 

À l’Agnus Dei, elle vit la Dame comme elle l’avait vue autrefois, mais sans la Croix, ni le globe, ni les brebis. La Dame parla. « Comprenez-vous maintenant pourquoi je suis venue?… La corruption dans l’Église et le monde bat son plein. Les calamités dans l’Église et le monde s’accomplissent ; les guerresse poursuivent… Afin d’avertir contre cela, mon Seigneur m’a envoyée ; mais il ne m’ont pas écoutée. » Montrant le tabernacle, la Dame dit encore : « Dis à votre Souverain pontife : Je les ramènerai vers Lui ; par Moi vers Lui. Mais ils doivent revenir de leurs erreurs. L’Eucharistie existe encore. » Puis, regardant Ida : « Sois consolée. Ton sacrifice a été agréé. » Et tout disparut.

* Giambattista Montini sera élu pape le 21 juin 1963. La procession eucharistique d’Amsterdam, rappel du miracle eucharistique du 15 mars 1345.

 Enseignements pour l’église et les prêtres / Importance de l’Évangile. 

 À plusieurs reprises, au cours de visions célestes, Ida vit apparaître, soit un livre, celui des évangiles, soit les évangélistes, soit plus souvent, les animaux qui les représentent. Ainsi, le 11 février 1973, la lumièren’apparut qu’à la consécration ; mais au moment de la communion Ida entendit: « Regarde et écoute bien ce que je vais te faire voir et te faire entendre. » Alors le ciel s’ouvrit. Une plaine s’étalait devant Ida. Au milieu un arbre en or dont les bourgeons s’ouvrirent et devinrent des fleurs d’or. Au pied de l’Arbre et tout autour du tronc, de l’eau coulait. Les fleurs tombèrent de l’arbre et l’eau jaillit sur elles. Dans le ciel brillait un soleil extraordinaire ; tout autour vinrent douze étoiles et un très grand arc-en-ciel..

La voix dit : « Vous, mes serviteurs fidèles, prenez courage et tenez-vous au vrai. Je ne puis assez vous le dire. Vous devez porter la vérité. L’Heure est presque venue. » Ida vit ensuite une main qui bénissait des gens agenouillés, puis l’image d’un pape et quatre hommes portant un livre avec un symbole : un aigle, un taureau, un lion, et un personnage avec des ailes. La voix retentit de nouveau : « Vous, mes fidèles serviteurs, n’ayez crainte, luttez pour la vérité, et portez-la de nouveau au milieu de vous. » Tout disparut lentement. La sainte messe s’achevait. Ida avait encore l’Hostie dans sa bouche.

23 mars 1978 – Jeudi- Saint.

Ida communie et l’Hostie était vivante dans sa bouche; puis des flots d’une eau délicieuse vinrent; Ida vit une immense Hostie rayonnante de lumière et le ciel s’ouvrit. Des êtres célestes adoraient l’Hostie et la Voix dit d’un ton suppliant : « Mon Céphas, Mes apôtres, Mes prêtres, allumez un feu nouveau dans ces ténèbres… Laissez le feu brûler dans vos cœurs et répandez-le de nouveau. La Lumière vous assistera en ces temps sombres… Et vous, mon peuple, déverrouillez vos bouches et vos cœurs, afin que le Seigneur puisse y entrer et vous animer… Toi, enfant humaine, l’Esprit vous a touchée ; Il vous éclairera. » Ida remercie pour ces merveilles.

Conseils aux prêtres et à l’Église

Les prêtres du XXesiècle ont dû subir des influences très néfastes. Beaucoup eurent des doutes, même sur leur propre sacerdoce. Par l’intermédiaire d’Ida, le Seigneur  s’adresse aussi à eux. Ainsi, le 31 mars 1960, en allant communier Ida entendit : « Je suis le Seigneur, ton Créateur, le Ressuscité, la vraie Sagesse. »  Puis l’Hostie devint vivante dans sa bouche et elle entendit: « Je suis le Poisson, vous êtes le sel de la terre, Je suis l’Eau vive… Je suis la Manne vivante. »  

Et l’Hostie devint brûlante dans la bouche d’Ida : « Ne crains rien, Je suis le Feu allumé dans le sein de la Dame. Vous prêtres, ne laissez pas s’éteindre le feu, mais portez-le par vos cœurs, vos mains et vos bouches, afin qu’il demeure ardent et vive parmi tous les peuples. Car ils doivent tous venir à la Vie éternelle. Communique ceci. Les signes ont été donnés : faites ce que la Dame vous a dit »

31 mai 1972 – Conseils aux prêtres encore fidèles

Ida communie ; le ciel s’ouvre et elle voit, très loin, la Dame en gloire. Bientôt le ciel se referme, et Ida assiste à deux combats : un combat entre deux partis d’esprits, et un combat entre deux partis d’hommes. L’un de ces groupes humains fut fauché par le parti adverse. Puis arrive une lumière, et une Voix di t: « Je suis l’Esprit de vérité et de sagesse. Je suis l’eau qui donne la Vie. Je suis la lumière qui veut vous illuminer tous et semer en vous la vraie doctrine et la vraie foi. Les brebis seront séparées des boucs. »

Et Ida vit les boucs descendre en glissant sur un talus.Puis ce fut une autre vision : un grand champ de blé dont les épis s’inclinaient devant la lumière. Une voix disait : « Votre doctrine est bonne. Pourquoi la méprisez-vous? Revenez, vous les prêtres à cette vraie doctrine. Moi, l’Esprit de Vérité et de Sagesse, vous y aiderai.. . »Tout disparut ; la messe était achevée.

Le 15 août 1977, la lumière se manifesta à l’Offertoire et se posa sur l’autel et les prêtres ; puis la Voix dit: « Que ma bénédiction descende sur vous tous! Demeurez fidèles à Celle que j’ai envoyée! » Ida communia, et entendit encore la Voix : « Viens, suis-Moi! » Ida s’engagea sur une longue route, derrière une figure lumineuse et la Voix dit : « Une fois encore il vous est donné de la contempler dans toute sa gloire! » Une porte d’or s’ouvre et Ida voit la Dame dans une lumière formidable. Mais la porte se referme, et la Voix continue: 

« La lutte va bientôt commencer, mais… Elle triomphera! » Ida refait la route en sens inverse et la Voix ajoute : « Voyez et comprenez! » Devant Ida se dresse une fontaine qui ne fonctionne pas. Dans la vasque, stagne de l’eau sale et boueuse. À côté de la fontaine, ce sont de grands paniers de pain moisi ; ces paniers sont aussi près de l’autel des sacrifices avec les restes d’un feu éteint. La Voix parle : « Vous, mes fils, connaissez votre charge. Faites en sorte que l’eau soit à nouveau claire. »Soudain de l’eau jaillit, pure, et la Voix : « Purifiez de nouveau le pain…Et soufflez sur le feu pour le ranimer. » Dans les paniers les hosties deviennent blanches et lumineuses, et le feu s’allume sur l’autel des sacrifices. La voix dit : « Dis-leur que tout ceci doit être réparé à nouveau. Dis que, ainsi, c’est bon. » Tout disparaît.

De graves avertissements au monde et à l’Eglise

Premiers avertissements. 31 mai 1965  

La Sainte Hostie était devenue vivante dans la bouche d’Ida qui entendit la Voix : « Va voir le pape Paul et dis-lui, au nom de la Dame de tous les peuples : ’ceci est le dernier avertissement avant la clôture du Concile. L’Église de Rome menace de se déchirer en deux. Avertissez vos prêtres. Qu’ils cessent avec leurs fausses théories sur l’Eucharistie, les sacrements, la dogmatique, la prêtrise, la mariage et le planning familial. Ils se laissent conduire par l’esprit de non-vérité, par Satan ; ils se laissent séduire par le modernisme. La doctrine et les lois divines sont valables pour tous les temps…

Conservez la primauté entre vos mains. Vous Me comprendrez quand Je dis : ‘L’Église de Rome doit demeurer l’Église de Rome.’ Faites ce que le Seigneur… a exigé de vous. Vous êtes le pape élu pour cela. Que les peuples disent ma prière devant mon image et l’Esprit-Saint viendra. Une Église, un peuple sans Mère est comme un corps sans âme. Cette période sera close maintenant. »

Cet avertissement donné en mai 1965, lorsque l’Eglise vivait l’euphorie de la fin du Concile pouvait paraître peu crédible. Aujourd’hui, en 2010, nous devons bien admettre que la Dame était dans la vérité, et surtout qu’Ida disait vrai. Ceci constitue vraiment un signe pour ceux d’entre nous qui ne croient pas encore aux messages donnés à Ida.

Le 31 mai 1967 Ida va encore entendre la voix de la Dame. Tout d’abord la lumière apparaît pendant la Consécration, mais le prêtre reste dans l’ombre. L’Hostie se met à vivre dans la bouche d’Ida qui entend la voix de la Dame de tous les Peuples : « Vous venez maintenant de rencontrer le Seigneur. Vous n’entendrez plus ma voix. J’ai dit : je reviendrai à titre privé pour l’église et les prêtres.

Maintenant je dis : ‘Prêtres et religieux, revenez à votre vraie vocation, la vocation du Seigneur. Et à l’église (la communauté), je dis : ‘Ramenez le tableau dans la ville et au lieu voulu par le Seigneur ; parlez à votre évêque. Le temps presse extrêmement.' »Ida voit le monde étalé devant elle. Elle sent une terrible menace peser sur lui. Ce monde était noir comme de la poix. La Voix di t: « Ceci est le dernier avertissement pour vous. Il m’est encore permis de sauver le monde… Mes paroles maintenant cesseront.

Graves avertissements au monde corrompu

Le 25 mars 1973, la lumière arrive pendant la Consécration. Puis, dans  une vision céleste, Ida voit une main pointant son index vers la terre tandis que la Voix retentit : « Mort et corruption. » Ida voit la terre sur laquelle gisent des crânes et des ossements. De nouveau la Voix : « Je vous le redis encore, malheur à vous qui avez causé ceci et avez apporté la corruption. » Ida voit un chemin tortueux avec des scorpions qui se transforment en êtres humains. Un terrible orage éclate, puis la voix : « Suis-moi et tu verras ce dont se privent ceux-là s’ils ne reviennent pas de cette voie-là. » Ida est comme soulevée vers le Royaume.

Cela dura longtemps. Entre temps elle avait reçu Notre Seigneur, et la Voix ajoute : « Je suis auprès de vous, regarde bien et écoute. Et vous, comprenez bien ceci. » Ida voit le Vatican et entend : « Le procès entre l’Esprit et la corruption bat son plein… Et vous, mes Pasteurs, où êtes-vous? Voulez-vous me rejeter, vous aussi? Pensez à votre vraie mission et à votre vocation. Ramenez mes troupeaux qui se sont perdus… Menez mes agneaux en lieu sûr et reconduisez-les vers le Miracle quotidien. Là seulement il y a repos et paix… Demeurez fidèles, et l’Esprit vous aidera… »

7 janvier 1975Peut-être un avertissement au monde contre la polygamie.

 Pendant la Messe Ida entend deux fois de suite : « Lamech! Lamech! » L’après-midi, pendant qu’elle travaille, de nouveau elle entend de nouveau: « Lamech! » Le lendemain même cri : deux fois pendant la Messe et une fois le soir, en regardant la télévision, soit en tout sept fois, sans aucune explication. Qui était Lamech? Lamech  était le fils de Mathusalem ; il fut le père de Noé. Selon la Genèse (Gn 5, 25-31)

il vécut cent quatre-vingt-deux ans avant la naissance de Noé, et après il en vécut encore cinq cent quatre-vingt quinze ; il aurait ainsi vécu sept cent soixante-dix-sept ans. Il fut le premier polygame cité dans la Genèse  (Gn 4, 19) « Lamech prit deux femmes; le nom de l’une était Ada, et celui de la seconde Sella. » Lamech est un des patriarches de la Genèse (Gn. 5:25-26, 28-31) faisant partie de l’ascendance de Jésus dans l’Évangile de Saint Luc (Lc. 3:36).

15 août 1975 – Attention à la pollution!

Pendant le Credo, Lumière vient sur l’autel et sur les prêtres. À la communion Ida reçoit une vision céleste. Et la voix dit :« Viens, suis-Moi; comprends et écoute bien. » Ida se trouve dans une plaine immense et dénudée. « Regardez, peuples, vos champs et vos labours. Ils sont morts et pollués… Le grain est mort dans la terre. Les peuples se plaignent et se lamentent. Écoutez! » Ida entend de grandes lamentations, puis la Voix : « 

Comprenez bien. C’est à cause de cela que je L’ai envoyée, Elle, la Dame de tous les peuples, votre Mère. Regardez ! » De magnifiques rayons célestes sur la plaine desséchée et la terre refleurit. Au milieu une tige grandit et devient un arbre. Ida était dans un jardin céleste et la Voix dit : « Jubilez, peuples de la terre, l’heure a sonné. » Ida ressent une joie immense sur cette plaine, et tout disparaît. La célébration Eucharistique est presque achevée et Ida prie : « Seigneur, aidez-nous aussi à l’avenir. »

Le 8 mai 1976, après avoir communié, des questions surgissent en Ida :« Que se passe-t-il? Que se passe-t-il donc? Que se passe-t-il donc au Vatican? » Le 31 mai 1976, la Lumière arrive. Ida a une vision céleste et entend : « Viens, suis-Moi. »  Ida voit une immense plaine sur laquelle dormaient des gens. La voix s’écrie : « Réveillez-vous, levez-vous et voyez ce qui s’est passé au-dessus de vos têtes.  » Les gens se lèvent, lentement, et une grande Croix se place devant eux et tombe en morceaux à leurs pieds. La Voix parle : « Voyez ce qu’ils en ont fait. » Ida raconte: « Des morceaux, sous mes yeux, se formaient d’autres sortes de figures… La première, un triangle, puis une sorte de croix gammée, mais quelque peu changée, puis une sorte de crochets.

J’entendis craquer le bois de la Croix et vis qu’on l’avait tordue pour en faire une faucille dans laquelle vint se placer, à gauche, une sorte de marteau. Ensuite vint un faisceau de flèches liées. Puis deux triangles unis par leurs sommets, une sorte de diabolo. Ensuite deux triangles glissés l’un dans l’autre. Et après cela une sorte de gibet et d’autres figures encore que je ne connais pas. » Alors la Voix retentit : Voilà ce qu’ils en ont fait. Mais… ils ont creusé leur propre tombe. ». Ida voit des gens qui creusent de grandes tranchées, un précipice sans fond. De tous côtés y tombaient des morceaux d’églises, et des gens et même des prêtres. Grande tristesse et grande désolation, puis la Voix : « Et vous? Vous, vous avez dormi. »

Mais voici un message d’espérance : Ida doit suivre la Lumière et elle arrive dans la nouvelle chapelle. Un fort vent passait et la Voix dit : « Bénie soit cette demeure que vous préparez à votre Seigneur et à Elle, la Dame de tous les Peuples que j’ai envoyée. » Ida voit la Dame glorifiée et la Voix dit, s’adressant aux nombreuses personnes qui arrivent : « Venez, et l’Esprit vous donnera le repos et la paix, pour tous les temps des temps. »Le vent souffla de nouveau et le Seigneur dit: « Soyez bénis, vous tous! »

L’Église est en danger

25 mars 1970 – Fête de l’Annonciation

Au moment de la communion la Lumière vint sur l’autel. « La lumière est obombrée », Ida ne comprend pas. Bientôt la lumière s’abat sur le lieu où doit être construite l’église de la Dame. Elle entend la voix de la Dame et  s‘étonne car elle ne devait plus l’entendre. La dame dit : « Aujourd’hui vous avez à nouveau rencontré le Seigneur. Aujourd’hui il t’est permis d’entendre ma voix encore une fois… J’aurais voulu apporter un message grave et joyeux, mais ils n’ont pas écouté. » Ida vit alors des vagues couler sur le sol, comme une mer impétueuse etelle entendit :

 « Les remous de corruption, de catastrophes et de guerre se font sentir de plus en plus profondément dans le monde. Ne vous laissez pas emporter par ce raz de marée de confusion spirituelle. Apôtres du Seigneur tenez-vous-en à votre vocation divine… Et vous, pauvres égarés, revenez. » Un petit silence, puis la Dame di : « L’heure est proche. Vous, mon enfant, vous avez bien agi, bien, tel que nous l’avons voulu. Ne crains rien. Dis cela à ton évêque. » 

8 décembre 1972

Au moment de l’offertoire, la Lumière se répandit sur l’autel et sur les prêtres. Tout à coup, Ida vit une grande plaine terrestre, vide, puis avec des arbres feuillus comme en été ; mais soudain toutes les feuilles tombèrent et une main invisible arracha les branches ; il ne resta plus que des troncs dépouillés, et Ida entendit: « Malheur à vous qui avez causé ceci! » Grande tristesse pour Ida qui vit le sol s’ouvrir et la terre se refermer. Un grand silence suivit, puis un faisceau lumineux arriva et une Voix  dit : 

« Et vous mes apôtres, qui servez encore l’autel, ne vous laissez pas décourager, ne craignez rien. Continuez fidèlement à suivre votre chemin, celui que vous avez pris ; croyez en Moi et en la Transsubstantiation.Le Seigneur est avec vous. Rassemblez les fragments et ramenez mon troupeau. Je suis avec vous…. Mais…  d’abord viendra la tempête. » La Messe était terminée. Tout disparut, mais Ida avait encore l’Hostie dans la bouche. Elle se dit en elle-même: Seigneur je ne comprends rien à tout cela..

2 février 1973 – Du tableau de la Dame sort une magnifique lumière.

Quand elle reçut notre Seigneur, Ida entendit : « Soyez fidèles… Soyez fidèles! » Le 31 mai 1975, pendant le Credo, de nouveau arrive une triple lumière qui se fond en une seule ; puis c’est la vision céleste et la Voix dit : « Venez, suivez-Moi et regardez. »  Ida arrive dans une grande vallée avec, au milieu, un grand rocher gris. Tombe du ciel une pluie de poussière, sale, sombre, obscurcissant tout.

Le rocher devint une montagne de poussière avec des cadavres tout autour. Au pied du rocher, le globe terrestre brisé et autour des ruines d’églises et de clocher. Un terrible orage éclate et la Voix crie : « Regardez! Qu’ont-ils fait de Mon troupeau? Mort et perdition! Ceci est mon ultime avertissement. Revenez à la Liturgie authentique. Ramenez mon Troupeau vers les sacrements. » ( ?? )

2 février 1977 – La Lumière arrive sur l’autel, les prêtres et plus lentement sur l’assistance. 

La Voix dit : « Oui, vraiment, que la Lumière descende sur vous tous. » Et pendant la Consécration : Ceci est mon Corps qui a été offert pour vous et veut vivre en vous. Mes fils, ramenez-moi de nouveau parmi les gens…Viens, suis-Moi et comprends bien tout ceci. » Suit une vision céleste. Ida est dans une vaste plaine où se trouve un temple de l’antiquité dont les colonnes sont un peu ébréchées. Sur les colonnes de la façade, il y a un triangle avec toutes sortes de signes.

La Voix se lamente de nouveau : « Achab! Achab! » et tout disparait. Mais soudain Ida est à Rome. Devant la basilique Saint Pierre, une araignée tisse une immense toile et la Voix gémit : « Mes fils, Mes fils! pourquoi m’avez-vous quitté?Mon peuple! Mon peuple! Pourquoi M’avez-vous quitté? Revenez à la vraie doctrine, à la vraie Église. » Puis ce fut une grande tristesse pour Ida, mais la toile d’araignée disparut et un arc en ciel s’épanouit, et tout disparut lentement; Ida remercia le Seigneur.

3 avril 1980 – C’était le soir de la cérémonie du Jeudi-Saint.

La Lumière vint au moment de la Consécration, sur l’autel et sur le prêtre. Avant d’aller communier, Ida a une vision : elle marche dans une ruelle de Jérusalem. Un Personnage lumineux lui dit : « Viens, suis-moi !  » Au bout d’une ruelle étroite l’image change soudain : le personnage lumineux est dans la chapelle et va vers le prêtre en train de distribuer la communion. Au moment où Ida va communier, le personnage disparaît, et elle entend: « Ainsi… je veux être conduit parmi les gens, des mains de prêtres consacrés. » Les mots « prêtre consacrés »sont très accentués

Le 31 mai 1978, à l’offertoire, lumière. À la consécration Ida entend : 

« Respectez la véritable Doctrine concernant ceci. Conduisez mon peuple vers Moi et Je les nourrirai selon l’âme…Ils ont conduit Mon Église et Mes disciples vers un désert. » Ida voit un énorme ravage et éprouve une horrible douleur spirituelle. La Voix insiste : « Regarde bien, et vous, comprenez tout ce que Je vous montre. »C’est un tableau affreux. De nombreux bâtiments : Vatican, séminaires, universités, sortaient des prêtres et des laïcs avec des têtes de renards, de loups, de hyènes. Ils furetaient partout.

La Voix dit : « Voilà ceux qui ont mené mon peuple au désert et qui ont disloqué mon Église. »Arrive alors un personnage des siècles passés. Il s’arrête devant une porte de bronze. Du ciel descend une clé suspendue à un fil d’or. La voix dit : « Mon serviteur Pierre, reprends le fil d’or, et avec cette clé, ouvre la porte ». Pierre se retourna ; il y avait derrière lui une longue file de prêtres. La Voix dit : « Venez, suivez-le. » Les prêtres entrèrent et la porte fut fermée. La Voix : « Ceci est mon dernier avertissement, pour votre pays et pour d’autres… »

Et à Ida : « Enfant humaine, regarde bien. » Et s’adressant à d’autres : « Et vous, comprenez tout ceci. » Et Ida vit…De la grande Croix venaient des rayons formant une couronne autour du « M ». La Lumière disparaît. Le 16 avril 1981, la Lumière arrive, et dans la lumière, une croix lumineuse brille au-dessus de l’autel et du prêtre. Ida se prépare à aller communier quand elle entend : « Viens, suis-Moi. » Elle voit une figure lumineuse et se trouve instantanément dans une rue de Jérusalem. La Figure lumineuse dit: « Maintenant Je le transmets à ce prêtre. » La Figure disparut et Ida communia.

Mystérieux avertissements

Vers la fin de l’année 1973, Ida reçut des paroles mystérieuses deux mots répétés plusieurs fois. Ce fut d’abord Babylone, puis Ismaël.  Aucune explication n’accompagna ces mots.

29 novembre 1973 – Dans la nuit du 28 au 29 novembre 1973….

Ida fut brutalement réveillée et entendit, à 3 reprises, « Babylone!… Babylone!… Babylone! », puis elle se rendormit. La Bible donne à Babylone, une  forte valeur symbolique : cette ville est le symbole de la corruption et de décadence. Babylone c’est aussi l’orgueil des hommes et des puissants du monde qui veulent se « faire comme des dieux ». À cause de son orgueil, Babylone fut détruite, et le Seigneur mit le désordre dans le langage des hommes. Ne s’agit-il pas ici d’un grave avertissement aux hommes de notre temps?

Le 30 décembre 1973, pendant la messe…

Ida entendit soudain le mot « Ismaël! » L’après-midi, tandis qu’Ida faisait un puzzle, même qu’elle bavardait avec les siens. Ida ne comprit pas le sens de ce mot. Selon le Livre de la Genèse, Ismaël est le premier fils d’Abraham, né de la servante Agar. Sarah, l’épouse d’Abraham donna ensuite naissance à Isaac. Selon la promesse de Dieu à Agar, Ismaël devait devenir le Père d’une grande nation. Il sera l’ancêtre de la lignée des Arabes dont Mahomet est issu.

25 mars 1974 – Ce jour-là Ida fit deux expériences, pendant la Messe, et l’après-midi, pendant le chapelet.

Le matin. D’abord la lumière, et pendant le notre père, vision céleste. C’était « un tableau oriental, une ville avec des coupoles et des personnes de l’Orient. » Le ciel s’ouvrit, et une Voix dit : « Regarde bien ce que je te montre. Et vous, comprenez bien ceci. » Le tableau oriental disparut, et un mur apparut, légèrement arrondi. Puis un fracas terrible et le mur s’effrita. Des personnes d’un autre temps  (peut-être du temps de Moïse?) prirent les pierres et construisirent un autel : 

« L’autel du sacrifice. » Bientôt ces pierres se transformèrent en livres anciens qui ressemblaient à des pierres  et Ida entendit : Ninive, Ninive, Ninive! » Dans la Bible, selon le Livre de Jonas, les habitants de la grande ville étaient de très grands pécheurs. Dieu envoya Jonas pour les avertir : « Encore quarante jours, et Ninive sera détruite! » Mais les habitants de Ninive se convertirent et firent pénitence : aussi Dieu ne détruisit-Il pas la ville. La présente référence à Ninive est probablement un appel pressant à la conversion.Ida a ensuite une autre vision révélant la présence de la Sainte Trinité dans l’Eucharistie. L’après-midi, tandis qu’elle conduisait le chapelet, Ida sentit la présence de la Dame, et elle entendit la Voix qui disait: « Elle est avec vous tous! »

Montée de l’Islam

2 septembre 1979 – Le dimanche matin Ida entend la Voix : « Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? »  Le soir, la Voix clame sept fois :« Agar, Agar, Agar, Agar, Agar, Agar, Agar. »Dans la Bible, (Genèse 16 à 21) Agar est la servante égyptienne de Sarah, l’épouse d’Abraham. Sarah offre Agar à son époux, car leur union est jusque-là stérile. Agar est enceinte. Sarah, se sentant diminuée aux yeux de sa servante, demande à Abraham de juger entre Agar et elle. Abraham la laisse juge : Sarah chasse Agar qui ne survit dans le désert que grâce à l’ange de Yahvé.

Dieu dit à Agar qu’il  multipliera sa race au point qu’on ne pourra la dénombrer, tant elle sera nombreuse. Il ajoute qu’elle enfantera un fils du nom d’Ismaël (en hébreu: Dieu entend). Abraham était âgé de 86 ans lorsque Agar enfanta Ismaël. Agar revint près d’Abraham et de Sarah qui lui avait  enfin donné un fils Isaac. Ismaël et Isaac furent élevés ensemble. Mais, à la demande de Sarah, Agar fut à nouveau chassée avec son fils, car Sarah ne voulait pas qu’Ismaël hérite avec Isaac.

Dans l’Épître aux Galates (Ga 4), Paul de Tarse se réfère au récit biblique comme à une allégorie, où Agar symboliserait l’Ancienne Alliance, celle de la Jérusalem terrestre vouée à la servitude, tandis que Sarah symboliserait la Nouvelle Alliance, celle de la Jérusalem céleste. Il est toujours risqué d’interpréter ces mystérieux messages.

Mais compte tenu de ce que nous vivons actuellement, en 2010, et en constatant le nombre de jeunes qui, en France, se convertissent à l’islam, ce message n’est-il pas une mise en garde contre l’invasion rampante de l’islam dans nos pays occidentaux, ex-chrétiens ? La voix de la Dame. C’est-à-dire très pâle, comme voilée. Ceux qui avaient profité des apparitions pour gagner de l’argent. On ne sait pas de quoi il s’agit… symbolisée par l’expression: « Tour de Babel ». S’agit-il du mur qui sépare la Palestine d’Israël? chose. Une troisième fois

 L’espérance pour l’Eglise.  

Certes le monde et l’Église de Rome sont en grand danger. Mais Dieu ne veut pas détruire le monde, et Il veut sauver son Église. Les raisons d’espérer sont donc nombreuses, mais à condition que les responsables se soumettent enfin aux demandes de Dieu transmises par la Dame de tous les Peuples.  Construire la basilique et répandre la dévotion à la Dame de tous les peuplesEn 1950, la Vierge Marie avait donné à Ida le nom sous lequel elle désirait dorénavant être priée et vénérée : “la Dame de tous les Peuples”. Puis en 1951 elle donna une prière pour que le Saint-Esprit éclaire “les cœurs de tous les peuples”.

Ensuite, elle souhaita la proclamation d’un nouveau dogme la reconnaissant “Co-Rédemptrice, Médiatrice et Avocate”. Enfin, en 1953, elle demanda la construction, à Amsterdam, d’une nouvelle église qui lui serait consacrée. Tout ceci était accompagné d’appels pressants en vue de l’unité des chrétiens. Les messages accompagnant les Expériences Eucharistiques d’Ida renouvellent les avertissements à l’Église de Rome, tout en les associant à des paroles d’espérance, à condition que l’on fasse ce que Dieu demande par son intermédiaire.

Avec insistance, la Dame de tous les Peuples demanda à Ida d’intervenir auprès de son évêque afin qu’il fasse construire, à Amsterdam, l’église de la Dame de tous les Peuples… L’église n’est toujours pas construite ; pourtant tous les avertissements confiés à Ida, concernant le monde et notre Église, sont devenus notre actualité quotidienne : corruption, calamités et guerres… Nous rapportons ci-dessous ces demandes du Seigneur, par l’intermédiaire de la Voix. Le31 mai 1965, après les graves avertissements destinés aux prêtres et aux religieux, il y eut une pause puis, pendant une vision, Ida entendit la Voix : « Dis personnellement à ton évêque : ‘Rendez aux fidèles leur dévotion à la Dame de tous les Peuples et faites construire l’église que je lui ai montrée.’“ 

Dans le courant du message du 31 mai 1967, la Dame demanda de« ramener le tableau dans la ville au lieu voulu par le Seigneur. Parlez à votre évêque. Le temps presse extrêmement. »  Puis, le 31 mai 1969, Ida était à Paris, dans la Chapelle de la Médaille Miraculeuse, rue du Bac. Soudain elle vit la Lumière et eut la forte sensation de la présence de Dieu. Puis elle reçut de fortes paroles non prononcées : « Ce qui a été commencé ici sera continué par la Dame de tous les Peuples. »

31 mai 1971, pendant l’Offertoire. 

La lumière rayonna sur les deux prêtres et sur l’autel. C’était une mer de lumière… Le ciel s’ouvrit sur une infinie profondeur. Ida vit un grand Calice surmonté d’une Croix, puis une grande Hostie, rayonnante de lumière, comme du feu. Du fond de cette profondeur surgit la figure d’un jeune homme : « Jean »,qui portait le tableau de la Dame de tous les Peuples et le mit sous le Calice. La Figure avait une grande couronne qu’elle plaça au-dessus du tableau, puis elle se retira.

Vint ensuite un cercle de douze étoiles. Au-dessus de chaque étoile, une tête d’homme : c’étaient les douze tribus. Au-dessus de ces têtes se placèrent douze autres têtes : les douze apôtres. Puis, venant de droite vinrent se placer trois bêtes et une figure ailée : un lion, un aigle, un taureau, puis une figure lumineuse ; ce  personnage avait des ailes. De la gauche arriva une énorme bête rampante avec une tête monstrueuse ; elle se tortilla puis disparut soudain dans la terre.

De tous les points cardinaux des gens arrivèrent qui se mirent en cercle autour de tout ce qui était là. Au-dessus arriva une colombe blanche. Ida sentit une violente tempête. Puis Jean réapparut et esquissa un geste autour du tableau en disant : « Chapelle! »et Ida vit, au-dessus de tout, les trois coupoles de l’église que la Dame lui avait montrée jadis. Et tout disparut. 

Le 15 août 1971, pendant qu’elle communiait, Ida entendit: « Ne craignez rien, soyez consolés. Je suis avec vous. »

2 février 1976 : dans la nuit du 1erau 2 février 1976, Ida s’éveilla à 3 heures et entendit : « Lachaïm! LachaÏm! » Le matin, pendant qu’elle communiait, elle entendit : « Vous avez accédé à mon désir. Regardez. »Ida vit la nouvelle chapelle, magnifique, puis entendit : « Soyez consolés! À partir d’ici, la Lumière vous accompagnera… Mon signe portera son fruit. »  Puis, de nouveau, et à deux reprises Ida entendit : « Lachaïm! Lachaïm! »  et ressentit une grande joie. Et tout disparut.

La Dame et l’Évangile sont notre espérance : 

Le 15 août 1971, pendant qu’elle communiait, Ida entendit : « Ne craignez rien, soyez consolés. Je suis avec vous. » Le 8 décembre 1971, après avoir communié, Ida vit une plaine ouverte dans un jardin céleste plein de lumière. Puis, au milieu de la plaine, apparut une fontaine majestueuse et puissante aux jets étincelants. Une Voix dit : « Le combat a été combattu. » La fontaine étincelait, puis tout disparut. De même, le 8 décembre 1971, après avoir communié, Ida vit une plaine ouverte dans un jardin céleste plein de lumière. Puis, au milieu de la plaine, apparut une fontaine majestueuse et puissante aux jets étincelants. Une Voix dit : « Le combat a été combattu. » La fontaine étincelait, puis tout disparut.

Le 11 février 1972, au moment de la communion, Ida eut de nouveau la vision du jardin céleste avec la fontaine au milieu d’une vaste plaine.

Au-dessous le globe terrestre enveloppé de ténèbres. Soudain le globe s’ouvrit et se brisa en deux parties presque plates. Une lumière merveilleuse vint sur ce monde ouvert, tandis que la fontaine envoyait ses jets cristallins sur ce monde brisé. Alors, surgit de ce monde cassé, une magnifique rose en bouton. Le bouton s’épanouit et la rose brillait, splendide. Ida avait encore l’Hostie dans la bouche, intacte. La Messe venait de s’achever. Le 8 septembre 1972, pendant la communion l’autel s’illumina. Ida entendit : « Prêtres et laïcs, continuez de lutter pour Elle par qui Je devins. Le temps est venu maintenant. »

Le 25 mars 1973, après un grave avertissement donné au monde et à l’Église, Ida reçut un message d’espérance.

Elle vit un grand champ et des groupes d’agneaux. L’ensemble fut conduit vers une grande église et les groupes d’agneaux se transformèrent en des gens de toutes races. Ida entendit : « L’Épouse du Seigneur n’a pas été envoyée vers la terre pour rien. Apportez-la au milieu des peuples… Par la Mère vient la Vie. Voilà pourquoi elle doit être ramenée dans vos églises, parmi les peuples, et alors vous constaterez la floraison nouvelle. » La lumière rayonna puis disparut lentement. Ida avait toujours l’Hostie consacrée dans la bouche. Le 31 mai 1973 Ida eut une vision céleste. Devant elle se plaça un dragon avec sept têtes qui vomissaient des vipères … C’était un spectacle affreux. La voix dit: « Couvée vipérine, malheur à vous! » Le monde était noir : « Le monde s’anéantit de bien des façons et doit être sauvé. »

Tout disparut mais une pluie de manne se mit à pleuvoir ; elle fut vite ramassée. Bientôt Ida se trouva dans une plaine ; au milieu de la plaine, une immense tour fut vite abattue. Il sembla à Ida que de nombreuses années passèrent et une nouvelle tour, plus belle et plus haute que la précédente fut construite. Puis un rocher se dressa devant Ida ; à côté, un bâton et un serpent. Tout autour, de l’eau et du feu.Un autre rocher se dressa devant Ida. On y disposa 4 livres et Ida entendit : 

« Vous êtes mon rocher. De même que la semence de la terre vient à floraison, de même vous ferez refleurir l’Église, la Communauté. Et vous, mes pasteurs et mes apôtres, êtes-vous découragés et abattus? Gardez votre foi en Moi. Sachez bien que la science ne procède pas de l’homme mais du Saint-Esprit, qui procède du Père et du Fils… Demeurez fermes et ne vous laissez pas séduire… Rome, veillez, votre ennemi guette. Et peuples rassemblez-vous et unissez-vous au nom de la Dame de tous les peuples.

Le 31 mai 1973 – Ida vit un ciel bleu lumineux avec un gros nuage blanc qui s’ouvrit sur le Seigneur dans toute sa splendeur…

puis Ida vit la Dame. Arrivèrent un lion, un taureau, un ange et un grand aigle qui s’inclinèrent, et des saints. Ida entendit encore : « Unissez-vous peuples. Élargissez le cercle autour d’elle. Bâtissez ici une Chapelle pour la Dame de tous les Peuples. »Ida vit une procession: on portait le tableau de la Dame jusqu’à la majestueuse église. Tout disparut. Ida avait encore l’Hostie intacte dans la bouche.

31 mai 1974, pendant le Credo, la Lumière se répandit sur l’autel, les prêtres et tous les assistants.

Quand Ida reçut Notre-Seigneur, l’Hostie se mit à vivre dans sa bouche et elle entendit : « Viens, suis-Moi. Ne crains rien. Je suis le Seigneur votre Dieu. » Ida suivit une forme lumineuse jusqu’à une vallée. Venant des nuages, la Voix retentit : « Parmi vous il y en a qui M’ont à nouveau trahi. Regarde bien et comprends. » Une tête monstrueuse arriva sur la terre cherchant partout. La vallée se remplit de gens, et des cavaliers munis de fouets arrivèrent et donnèrent des coups de fouets sur le dos des gens qui bientôt se transformèrent en serpents et furent enfermés dans des corbeilles. Des vautours survinrent, eux aussi chassés par les cavaliers. Alors la voix dit : « Seulement quand tout ceci se sera produit!… Regarde bien, et comprends. »

Mais l’espérance est là. Au milieu de la vallée Ida voit de l’eau. Un cerf magnifique auréolé de lumière s’approche et boit ; l’image disparaît et la Voix résonne : « Voyez, peuples, ce qui est arrivé. Vous avez eu la Dame, votre Mère, au milieu de vous. Elle ne reviendra plus. Mais je vous envoie le Vivificateur, le fort, le Saint-Esprit, que votre Dame, votre Mère, a eu le privilège d’annoncer. Ne vous lassez pas de prier sa Prière devant son Image, et Moi j’accomplirai des miracles… Je vous envoie le Saint-Esprit. C’est Lui qui gouvernera sur les peuples, mais pas… avant que soit advenu tout ce qu’Elle, la Dame, par ma Volonté, a eu le pouvoir de vous annoncer. » Suit un avis aux évêques et aux prêtres. Ida voit un évêque et des prêtres. La Voix dit : « Et vous, faites votre devoir et faites ce qui est exigé de vous. » Le pape était là et souriait ; le ciel se referma. Le Seigneur était intact dans la bouche d’Ida. La messe était déjà achevée.

Dimanche 15 août 1976 – Bénédiction de la nouvelle Chapelle dans la Diepenbrockstraat. Avertissement contre l’avortement.       

Au Credo. La Lumière arrive des quatre coins de la Chapelle et se répand sur toutes les personnes présentes. Ida s’étonne que les autres personnes ne voient rien. La voix dit : « Parce que c’est Moi qui t’ouvre les yeux et qui fais entendre tes oreilles. Dis cela. C’est Moi qui t’ai menée là. Oui, vraiment, ceci est une demeure consacrée. Jubilez, peuples et soyez reconnaissants. Une ère nouvelle va s’ouvrir. Mais voyez ce qui va arriver. Ils se sont choisis un faux esprit. Voyez et comprenez. » Des pierres sculptées passent devant les yeux d’Ida : un loup, un veau, un épervier, un vautour, un crocodile, un scorpion, une hyène, puis des vipères, des serpents entortillés… Ida voit aussi une infinité de pierres tombales.

Et la voix résonne : « Et ils ont voulu tuer la vie! Je suis la Vie, et Je veux vous en faire goûter tous les jours. Venez, peuples! Alors seulement vous trouverez de nouveau le calme et la paix, et le véritable Esprit vous accompagnera. » Au-dessus de l’autel Ida voit une Hostie étincelante, puis le Vatican aux murs effrités. Un flot rouge passe sur le monde, et la Voix poursuit : « Peuples faites attention! Voyez. » Ida voit la Dame en gloire et elle entend : « Elle vaincra si vous faites la volonté du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Proclamez la Dame de tous les peuples, et alors… »Ida voit le Vatican réparé, tout neuf et de grands blocs vinrent s’y joindre : « Ceci est l’ère nouvelle qui va venir… La Lumière vous accompagnera. »

Travailler à l’unité dans l’Église : Nous sommes le 15 août 1973. 

La Lumière survient à l’élévation. Ida a une vision céleste, puis elle entend: « Suis-Moi! » Ida entre dans le Royaume. C’est tellement « formidable » qu’elle ne peut pas raconter. La Dame est là dans toute sa splendeur, et une Voix dit :« Poursuivez la voie où vous vous êtes engagés, je vous assisterai… Ne craignez rien… Votre ennemi guette. Et vous mes prêtres, soyez de nouveau des apôtres. Proclamez ce qui est écrit dans les Livres. »  À ce moment Ida revoit les quatre Livres, les quatre Évangiles. La voix reprend, avec parfois des pauses : « Continuez dans l’Œcuménisme, mais… dans le bon esprit, dans le bon sens. Conduisez les peuples vers Celle que j’ai envoyée. Europe, soyez vigilante, votre ennemi guette, et vous aussi, autres peuples de la terre… Évêques et prêtres, mes apôtres, ramenez mon peuple et l’Esprit vous assistera. Mais vous devez vous-mêmes embrasser le vrai Esprit. Allez voir le souverain Pontife et suppliez-le de faire connaître la Dame sur toute la terre. Il est encore temps. Vous êtes chargés de cela aujourd’hui. » Puis tout cesse: c’est la fin de la messe, et Ida constate que l’Hostie est intacte dans sa bouche.

2 février 1974 – La Lumière arrive sur l’autel, les prêtres et l’assistance, au moment de l’Offertoire.

Puis une Voix dit : « La Lumière rayonne sur vous tous. » Pendant qu’elle communiait, Ida eut une vision céleste et entendit: « Porte ton regard vers votre monde, vers la terre. » Ce n’étaient que ténèbres, déchirements, divisions et destructions. Et Ida entendit: « Votre terre est dans les ténèbres. Elle est déchirée, aride, divisée. Elle est détruite. » Alors, devant Ida, vint se placer une étoile de David ; et, à gauche de l’étoile une demi-lune, et à droite, une faucille et un marteau. « Au-dessus vint se placer une demi-lune avec une étoile à l’intérieur, au milieu. » Sur tout cela se placèrent les 4 symboles des évangélistes et un Agneau. 

« Ces tableaux avec l’étoile de David, les demi-lunes, la faucille, le marteau et les animaux commencèrent à se mêler et à tourner ensemble et les uns autour des autres. C’était une vertigineuse confusion. En dessous, sur la terre, je vis des tables de pierre, portant d’étranges caractères. Celles-ci furent brisées. » Puis Ida, très triste, entendit : « Observe bien… Regarde en haut. » Une grande Étoile du ciel brillait, laissant tomber une radieuse Lumière sur la terre. Ida entendit : « Maintenant, je vous parle à vous, mon Église, ma Communauté. Écoutez bien. Ramenez votre jeunesse vers celle que j’ai envoyée. Appuyez vos évêques et vos prêtres dans le vrai esprit, dans le véritable Œcuménisme, mais faites attention, dans le vrai…. À ce moment-là, la terre connaîtra à nouveau le calme et la paix. » La messe s’acheva.

Des raisons d’espérer

24 novembre 1974 – Le Royaume de Dieu

La Lumière vint sur l’autel, le prêtre, puis sur l’assistance. En recevant l’Hostie, Ida entendit : « Mon Royaume est votre Royaume. » Ida était devant une porte noire. Elle entra dans les ténèbres et cru voir des gens ayant les mains jointes. Elle dut continuer, sortir des ténèbres et aller jusqu’à la porte du ciel, toute dorée. Là elle entendit de nouveau : « Mon Royaume est votre Royaume, »  puis : « Je donne la Vie à la vie. Je vous donne le Pain de Vie… Mon Royaume viendra. » Et tout disparut. L’Hostie était intacte dans la bouche d’Ida qui rendit grâces pour tout.

2 février 1975 – La Lumière arriva dès le début de la Messe.

En recevant le corps de Notre seigneur, Ida entendit : « Ceci est un jour béni!… Oui, vraiment, c’est un jour béni!… »S’adressant à Ida, la Voix dit : « Viens! Suis-Moi! » Ida se trouva dans une plaine et vit des hommes, assis, avec les mains liées. La Voix redit : « Oui, vraiment, ceci est un jour béni. »  Les gens virent leurs liens tomber ; ils étaient pleins de joie. Le ciel s’ouvrit et Ida fut remplie de joie, elle aussi. Tout disparut, sauf la Lumière qui brilla jusqu’à la fin de la Messe.

Dans la Nuit du 31 mai au 1erjuin 1976, Ida fit un rêve. Elle était à Rome, sur la Place Saint Pierre et elle regardait la basilique dont les murs effrités tombaient avec fracas. Soudain, ces pierres se mirent en petits tas tout autour de la place, se rapprochèrent et formèrent un immense rocher qui devient une église neuve, pimpante. Ce rêve étonna Ida qui se réveilla. Le 17 août 1978, Ida communiait quand elle entendit la Voix : « Que ma bénédiction descende sur vous, dans cette demeure sanctifiée. Sois consolé, Mon peuple. » Et le 15 mai 1979, après la communion, Ida entendit, par trois fois : « Christus Vincit, Christus Regnat, Christus Imperat. »

22 juin 1979 – L’Hostie est vivante dans la bouche d’Ida où coulent des flots d’eau.

Voici qu’Ida est devant une porte d’or clair, avec un cœur plus foncé. La porte s’ouvre. Ida doit entrer. Une Musique céleste résonne, et la Voix dit : « Réjouissez-vous!…Réjouissez-vous, peuples! » Ida écoute pendant longtemps… puis la Voix s’écrie : « Grâce à Votre Seigneur et Créateur, c’est accompli. » Et tout disparaît.

31 mai 1979 –Lumière… et dans cette Lumière, au-dessus de l’autel apparaît, juste pendant la Consécration, un M scintillant.

Puis, dans une vision céleste, Ida sent un doigt fermer sa bouche. La Voix dit : « Les Pays-Bas se redresseront par Celle que J’ai envoyée. Invoquez l’Esprit de Vérité… » Une longue pause, puis : « Le Saint-Père La proclamera Co-Rédemptrice, Médiatrice et Avocate… Dis-lui ceci. » Ida est inquiète.

25 mars 1980 – 35 ans après la Première apparition. 

Au moment du Credo le tableau de la Dame est baigné de Lumière, puis une couronne rayonnante se place au-dessus du tableau. Après la communion, la Voix dit : « Viens, suis-Moi, et regarde. » Ida est place Saint Pierre. Du sol sort une tige d’or avec un bouton. Le bouton s’épanouit et devient une rose. Ida voit alors le Pape Jean-Paul II avec quelques ecclésiastiques ;

ils descendent l’escalier de la basilique et s’arrêtent devant la rose qui, soudain se transforme en l’image de la Dame de tous les peuples. Le Saint Père pose une couronne sur le tableau et prie devant le tableau. La Voix clame : « Et alors… l’Église, la communauté que vous voyez là, recommencera à fleurir. »Le pape et les ecclésiastiques s’en vont, et la Lumière se retire.

Le rôle du pape dans l’Eglise / La direction de l’Église

Dans la nuit du 29 au 30 octobre 1976. Ida rêve. Elle est place Saint Pierre à Rome. Partout sont accrochés des filets de pêche, tous déchirés et pleins de trous. Quelques poissons y frétillent encore, ça et là. De lourds nuages au-dessus et la Voix se lamente: « Céphas! Mon Céphas! Vois ce qui est arrivé! Des mitres semblent flotter au-dessus des filets. Ida se sent prisonnière dans ces filets.

La Voix se lamente encore : « Céphas! Mon Céphas!, regarde ces trous et ces déchirures. C’est à cause de cela que tant de poisson s’est perdu. » Des nuages descendit un fil d’or. Devant le rocher s’étale un grand filet, tout réparé avec le fil d’or. Il se remplit de poissons frétillants. Une verge descendit du ciel et frappa trois fois contre le rocher qui se mit à grandir et monter toujours plus haute, comme une colonne. Le filet avec le poisson était accroché tout en haut. Ida se réveille.

Le 8 décembre 1976, la Lumière semble venir des quatre coins de la Chapelle pendant le Credo.

Pendant la communion, Ida revoit son songe de la nuit du 29 au 30 octobre, mais le ciel était bleu, dégagé des gros nuages. La Voix dit : « Vous vous trouvez à présent au même endroit, mais voici ce qui arrive. Regarde » les filets déchirés disparurent. Des filets neufs les remplacèrent. Le filet en haut de la colonne était plein de poissons vivants, mais le filet tomba à terre ; les poissons allaient mourir.

Mais la Voix clama : « Céphas!Mon Céphas !, c’est vous qui avez reçu pouvoir pour leur rendre la vie. Donne-leur mon Pain. » À la place des poissons sortirent des hommes de toutes races et de toutes tribus. Du ciel descendirent des rayons de Lumière et des paniers pleins, d’un côté de pains, et de l’autre de raisins. Et la voix poursuivit : « Céphas! Je vous ai donné le pouvoir… mon Esprit vous assistera. »Une nouvelle tour d’ivoire se dressa à côté du rocher. Autour douze étoiles et au centre, la plus brillante des étoiles se transforma en une Rose d’or. La Voix dit : « Elle a été élevée au-dessus de toutes les tribus. Elle est la Dame de tous les Peuples qui vous assistera. »

Le 8 décembre 1976, la Voix avait donné le pouvoir à Céphas, et promis l’assistance du Saint-Esprit.

Le lendemain, Ida reçut un étrange message. Au moment de la communion, elle entendit un cri d’une grande tristesse, comme des lamentations : « Achab!Achab ! »  Ida ne comprit pas de qui ou de quoi il s’agissait. Ce même cri se répétera le 12 décembre 1976, puis, le 2 février 1977 et le 7 Octobre 1977, mais encore plus fort. Que peuvent signifier ces messages ? Nous savons que, dans la Bible, il est question d’un roi portant le nom d’Achab. “Il fit ce qui est mal aux yeux du Seigneur”. Un haut responsable, dans l’Église, pourrait-il se conduire aussi mal que le roi Achab? 

Achab (874 – 853 avant J.-C.), fils d’Omri, fut roi d’Israël pendant 20 ans. Il fut réputé à cause de son impiété. En effet, selon l’usage de l’époque, son alliance avec la Phénicie lui fit épouser Jézabel, une princesse phénicienne et honorer son dieu Baal, auquel il éleva un temple, ce qui « est mal aux yeux du Seigneur. » Cela l’opposa aux prophètes qu’il persécuta, notamment Élie. La Bible relate également un conflit avec Naboth que Jézabel fit périr pour s’emparer de sa vigne, ce qui donna au prophète Élie l’occasion de le condamner et d’annoncer sa mort. Il en appela cependant à Yahvé, Dieu d’Israël quand il fut assiégé dans Samarie par Ben-Adad, roi de Syrie et en fut délivré. Il tailla alors plusieurs fois en pièces les armées de ce prince, et le fit prisonnier, mais il le rétablit dans ses États, là encore contre la volonté des prophètes qui récusaient toute politique d’alliance et de conciliation pour mettre le royaume entièrement entre les mains de Yahvé. Peu de temps après, la guerre s’étant rallumée entre les deux rois, Achab périt dans un combat, percé d’une flèche. Les chiens léchèrent le sang de ses blessures, (1 Rois, 16, 29-34 et chapitres 18 et suivants)

25 mars 1977 – Comme à l’ordinaire, voici la Lumière et la Voix dit : « Que la Lumière descende sur vous ! ». 

Après la communion, Ida a une vision céleste et entend la Voix qui lui dit : « Toi, enfant de l’homme, viens, suis-Moi, regarde et comprends bien tout ceci. » Ida est dans un pays de montagne, à une époque très reculée. Devant elle un homme barbu tient dans sa main une grosse pierre ; puis d’autres pierres viennent se placer par terre. Dix pierres. La Voix dit : « Regarde ce qui est advenu. » Les pierres sont réduites en poussière. « Ils les ont foulées aux pieds et écrasées. Viens avec Moi, nous poursuivons! »Ida se retrouve à une autre époque.

Un vieillard noble est devant elle ; il tient un rouleau dans une main et regarde au loin. Ida suit son regard et voit une Dame céleste, translucide, entourée d’êtres célestes.. L’image disparaît et Ida voit passer devant elle les nombres: 3, 10, 12; la Voix dit : « Suis-Moi!… Tu te trouves maintenant dans une toute autre époque. » Ida voit des ruines de temples, d’idoles, des destructions, du vide et de l’apostasie. « Viens, nous allons plus loin. »Ida se retrouve dans un pays montagneux.

Devant elle il y a des hommes. « Ils sont douze, tu peux les compter…Mes bergers, comprenez bien ceci!…Viens, suis-Moi!… Encore une fois te voilà dans une époque différente. » Un voile lumineux s’ouvre lentement ; un splendide champ de blé. Au milieu le tableau de la Dame et autour du cadre de magnifiques pampres chargés de raisins mûrs. Au-dessus du tableau se placent les chiffres 1,9,5,9, et la voix dit : « Le temps est en pleine floraison… Vois pourquoi Elle a été envoyée. Suis-Moi ! » Ida est devant un voile noir qui s’ouvre : on taille les sarments.

Les pampres tombent un à un dans un bruit sinistre. Autour d’Ida, de grandes ruines d’églises. Une grande lassitude s’empare d’Ida qui entend des plaintes ; « C’en est arrivé là! Les temps se répètent comme cela s’est passé avant. Mais… suis-moi ! «  Un voile blanc s’ouvre. Ida voit le Vatican. Des groupes de moutons vont errants… Soudain les moutons se transforment en hommes et la Voix dit d’un ton plaintif : « Ils sont divisés et dispersés. Vous, mon Pasteur suprême, Céphas, je vous donne pouvoir ; rassemblez de nouveau le troupeau. Ne les laissez pas errer. Alors, il y aura de nouveau la paix et la tranquillité. »

Ida suit la Lumière et arrive dans une immense plaine ; à l’horizon paraissent les chiffres 2000. Et tout disparaît. Ida remercie le Seigneur et dit : « Seigneur, éclaire mon entendement ; je ne puis comprendre tout ceci, c’est tellement difficile. » La Voix répond : « Transmets ceci. » Et Ida fut obligée de dire : Amen!

Le 2 février 1978, un gros faisceau de Lumière se maintient au-dessus de l’autel et du prêtre.

À l’Élévation un M brillant se place dans la Lumière, puis se retire. Ida communie, et a une vision céleste tandis que la voix dit : « C’est un jour béni!… Viens! Suis-Moi! Voyez et comprenez bien tout ceci. Je vous amène vers les eaux… Regardez! » Ida est devant un lac. Une main sort de la lumière et partage les eaux en deux. Une voie demeure au milieu, et la figure lumineuse est là, et Ida voit : du côté gauche l’eau est devenue un grand bourbier avec, sur la rive, des crocodiles et des serpents, et autres animaux rampants ; la tête au-dessus de la boue ils aspiraient les gens, des édifices et des églises. Ne restaient plus que quelques clochers émergeants. La figure lumineuse parla : « Cela, c’est la lie! C’est arrivé ainsi, mais voyez ! »

À droite l’eau du lac était limpide comme du cristal. La voix dit : « C’est l’eau de la renaissance. Écoutez ! Comme l’Épouse mena son Fils au Père, ainsi vous amènerez vos petits vers Lui qui est. Lui est le Commencement et la clef de voûte. » Ida vit alors, émerger, à droite, une église et un édifice : c’étaient la basilique Saint Pierre, et le Vatican. Puis Ida entendit, sur un ton voilé : « La lutte et le combat pour la vraie doctrine continuent encore. Veillez donc; préservez-la et restez-y fidèles. » Ida regarde la basilique et le Vatican, et entend :« Là, il va se passer quelque chose. »Et tout disparut. 

Dans la Nuit du 5 au 6 mai 1977 Ida entendit intérieurement : « Les Maccabées! » Ida, qui ne connaissait pas ce mot, se demandait de quoi il s’agissait. Mais, de nouveau, ce mot résonna en elle, et par trois fois elle entendit : « Lisez les Maccabées!…Lisez les Maccabées!… Lisez les Maccabées!… »

Les Maccabées sont le nom d’une famille juive qui vivait à Jérusalem au 2èmesiècle avant Jésus-Christ, et qui joua un rôle important dans la sauvegarde du judaïsme face à l’hellénisme. Le nom de Maccabées n’appartenait à l’origine qu’au troisième fils du prêtre juif Mattathias, Judas, qui fut le héros de la défense contre les persécuteurs des juifs. Il combattit pour la liberté religieuse pendant la persécution d’Antiochos Épiphane : par extension, toute la famille de Judas, tous ses partisans, de même que tous les défenseurs de la religion juive durant la période grecque, furent appelés ainsi. Dans la tradition chrétienne, le nom de Maccabées ou Macchabées est appliqué aux sept fils d’une admirable mère, dont le martyre est rapporté au chapitre 7 du deuxième Livre des Macchabées, remarquable par son insistance sur le martyre et la résurrection des morts.On notera ce qui est important : la résistance farouche contre ceux qui s’attaquaient aux juifs fidèles et à leur foi.

Le 31 mai 1977, la Lumière part des quatre coins de la Chapelle et arrive sur l’autel, les prêtres et l’assistance.

Pendant la Consécration il y eut trois faisceaux de lumière : un au-dessus de chacun des prêtres con-célébrants. À L’Élévation de l’Hostie et du Calice, Ida entendit la Voix de la Lumière : « Ainsi cela demeurera pour l’éternité. Dis cela à vos théologiens! » La Lumière redevint unique et la Voix dit : « Viens, suis-Moi! »Ida se trouve alors devant un espace infini. La Voix dit : « Enfant de l’homme, Je t’ai fait vivre les temps des temps. On y vit de nouveau en plein milieu. Considère et comprends-Moi bien. C’est maintenant que viennent les Maccabées… Viens, suis-Moi! »  Ida est devant une porte de bronze. La Voix dit : « Celle-ci ne sera pas encore déverrouillée, mais… un grand événement se prépare pour l’Église! »

Ida a l’impression que l’on se déplace derrière la porte. Plus loin Ida est devant une porte sombre et la voix : « Aussi pour ton pays et d’autres pays se prépare un événement. Souviens-toi bien de tout cela! » La porte s’ouvre, et la voix dit : « Entre à présent, enfant humaine dans ta propre époque ; c’est le même tourbillon que par le passé. Je t’ai montré les images de corruption, de lutte, de division et de mort. » Ida voit tous les peuples du monde et, au-dessus, le buste d’un pape.

La Voix retentit : « Ceci est ce dont Je vous charge. Rassemble ceux-ci de nouveau. Cela est une lourde tâche qui pèsera sur vos épaules, mais Je vous ai donné mon fil d’or ; acceptez-le, et vous constaterez une refloraison. » Puis, à Ida : « Viens enfant humaine, suis-Moi!… Entre dans mon jardin. »  Ida ne peut décrire ces merveilles, et le parfum céleste. Mais, au fond de ce jardin, il y a la Dame en gloire. Ida contemple longuement mais ne peut expliquer ce qu’elle ressent. La Messe s’achève.

Le 2 février 1980, pendant l’Offertoire, la Lumière arrive.

Après la communion, la Voix dit à Ida : « Viens, regarde, écoute ce que je vais te dire et communique bien tout cela. » Ida est à Rome, Place Saint Pierre. Devant la basilique se trouvent des morceaux de pierre brisée. Soudain une violente tornade ; Ida est déséquilibrée. Elle appelle au secours :« Seigneur, sauve-moi! »et le calme revient. Maintenant, c’est un grand silence, puis la Voix parle, comme venant des nuages :

« Quand… l’épuration aura eu lieu, alors la tige pourra croître de nouveau et devenir un arbre aux racines fortes. » Une petite tige sort du sol ; elle grandit et devient un arbre splendide. La Voix clame : « Mon peuple, le Père veut être prié. Adressez-Lui votre prière pour avoir de bons apôtres, de bons prêtres… et l‘Église de Rome retrouvera sa puissance. » Et s’adressant à Jean-Paul II qu’Ida voit clairement : 

« Et toi, Mon Pasteur Suprême, j’ouvrirai encore davantage tes yeux et tes oreilles. Tu seras le Maître d’Œuvre pour ce temps-ci, et pour la génération suivante. » Les pierres ébréchées ont disparu. Ida jouit d’une grande paix, mais elle demande l’aide du Seigneur pour bien communiquer. La Lumière disparaît.

15 août 1979.Pendant la Consécration, une Croix scintille, puis devant la Croix, il y a une grande Hostie, toute brillante.

Sous le bras droit de la Croix, une couronne de douze étoiles. Tout disparaît après la Consécration. Après sa communion, Ida entend la Voix : « J’ai dit, cette période est terminée… Ouvre tes oreilles et tes yeux, et ferme ta bouche… Comprends bien ce que Je vais te montrer. » Devant Ida c’est le Vatican. La Voix dit : « Toi, Céphas, mon Pierre, tu auras une dure lutte à mener. Mais tu achèveras ce qui doit être fait : défendre la vraie doctrine.

Surtout maintenir le célibat, c’est là la force de l’Église.

Pense à tes prêtres ; ils devront aider à reconstruire l’Église. »Arrivent alors, portant des pierres, des évêques et des prêtres qui se mirent à reconstruire. Tout à coup une magnifique église se dresse devant Ida. La voix dit : « Mon Pierre, apporte la Dame glorifiée, la Dame de tous les peuples dans vos églises. C’est Elle qui mènera les peuples vers son Seigneur qu’Elle a pu faire naître par la Volonté du Père. » Ida est heureuse. La Lumière se retire.

8 septembre 1979. Dans la Lumière, une couronne scintille.

Après la communion, Ida se trouve sur une plage au bord d’une mer démontée. Au loin, un bateau de pêche qui ne pouvait pas lutter contre la tempête. Quand le bateau se fut enfin approché, Ida vit que c’était un bateau de pêche hollandais et que le pape se tenait à la barre. Dans la barque, quelques cardinaux et des évêques. La tempête était si violente que le pape n’arrivait pas à tenir le cap.

Soudain la Voix cria : « Tourne le gouvernail à droite et maintiens-le avec force…. maintiens droit le cap et vous accosterez sains et saufs. » La tempête se calma. Le bateau accosta et le pape et les cardinaux et les évêques descendirent. Surprise, Ida vit que c’était la place Saint Pierre. La voix dit : « Communiquez ceci, dîtes-le lui. » Et tout disparut.

6 janvier 1980. Devant Ida, un gros arbre, solide. Un homme arrive avec des cardinaux : c’était Jean-Paul II.

Le Saint-Père regarde l’arbre et dit : « Seigneur que dois-je faire? » Sortant d’une immense Lumière la Voix dit: « Mon Céphas, vous m’avez invoqué… écoute! Enlève cette branche latérale de l’arbre, car vous allez voir que dans les racines dont cette branche est issue, le mal travaille. Elle est atteinte par les vers de la mort. » Le Saint-Père redemand e: « Mais, Seigneur, comment puis-je faire cela? » 

La Voix répond: « Je t’aiderai. Regarde… » Un grand éclair foudroie la branche qui tombe en entraînant d’autres branches. La voix dit : prends cette branche latérale et regarde comme elle est entamée par le mal ; regarde-la bien. » Le Saint-Père et les cardinaux soulèvent cette branche : des vers en sortent.

Sur son écorce la lettre N est gravée. Après cela Ida lit : Humanisme… Marxisme… Modernisme.

Et la branche devient un cercueil. Sur ce cercueil Ida voit deux fois la lettre S et d’autres lettres. La Voix reprend: « Voyez-vous maintenant la perdition? Tout va bien ainsi, l’arbre peut maintenant fleurir à nouveau et porter des fruits mûrs. » S’adressant à Ida, la Voix dit : « Viens, nous continuons, regarde et écoute… » Ida se retrouve dans une salle. Jean-Paul II est assis avec des cardinaux et de hauts dignitaires.

Sept évêques entrent. Tous portent un masque et, celui qui marche en tête porte à la main, un panneau avec la lettre U. Il s’agenouille devant le pape et tourne le panneau vers lui et Ida voit que c’est un miroir…  La Voix parle au Saint-Père : « Regarde… ils te montrent une image illusoire, et remarque… ils portent un masque, mais derrière ce masque il y a leur vrai visage… Mon Pierre, Je vous avertis. Maintiens fermement le sceptre. Reconstruis! »

Nota : allusion aux graves écarts déplorés au sein de la Curie humaine par le Pape François en 2018 ou 2018 ?

Les autres évêques s’étaient aussi présentés avec chacun son panneau portant les lettres H, B, G. Deux autres évêques n’avaient ni panneau ni masque, mais au-dessus d’eux, le chiffre romain VI. Le Saint-Père les releva et leur dit: « Mes fils, persévérez, tenez ferme! Je vous enverrai des pasteurs. » Ida entendit une rumeur ; la Voix lui dit: « Communique tout ceci. »Et tout disparut.

Le Concile Vatican II n’a pas été appliqué

Le 25 mai 1980, c’est le dimanche de la Pentecôte. Pendant la consécration, la lumière se partage en trois rayons sur le prêtre et l’autel, puis s’étend en éventail sur l’assistance. En communiant, Ida a une vision et elle entend : « Viens, suis-Moi et communique bien tout ceci à celui à qui cela est destiné. »  Ida est Place Saint Pierre. Une terrible tempête passe sur la basilique et le Vatican. Puis vient une violente averse dont les gouttes sont comme du feu blanc.

Un personnage, tournant le dos à Ida, regarde aussi cette pluie de feu. Soudain la pluie se change en lettres et Ida lit : « Vatican II » Ida entend :« Mon Pierre, regarde ce qui est arrivé. » Jean-Paul II, car c’était lui, regarde en l’air ; on déploie une grande carte et Ida voit les pays suivants : Pays-Bas, France, Allemagne et Belgique… Brusquement la carte devient une vaste plaine où paissent des brebis. Mais voici qu’une horde de chevaux disperse les brebis et les pourchassent. C’est la débandade. Le Saint Père regarde d’un air soucieux ;

la Voix dit : « Regarde ce qui est arrivé. Comme des chevaux sauvages, ils se sont emballés et poussent mon troupeau vers l’abîme. Toi, Pierre, tu dois les dompter avec la Doctrine qui est et qui demeure. » Ces dernières paroles « qui est et qui demeure »  résonnent par trois fois sur la place Saint Pierre, puis la Voix dit : « Voyez où cela a commencé… Attention aux loups, mon Pierre. Ils viennent vers vous revêtus de peaux de brebis. Persévère, avec ta houlette. »  Le Saint Père retourne vers le Vatican, très courbé…

Travailler à rétablir l’unité des églises chrétiennes

8 septembre 1973

Lumière sur les prêtres. Ida voit, au milieu d’une plaine nue, surgir un Arbre, et entend la Voix : « Regarde bien ce qui va arriver. »Au-dessus de l’Arbre, et dans la Lumière, planait une Colombe. Au sommet de l’Arbre poussa et s’épanouit une rose d’or, et une Voix déclara : « Elle a été couverte et entièrement illuminée de l’intérieur par la Lumière. Elle a été envoyée pour sauver le monde. »

Puis à côté de l’Arbre céleste sort du sol un autre arbre, fier et grand, mais c’est un arbre de la terre. Soudain les branches de cet arbre s’abaissent et pendent mollement. Beaucoup se brisent. Ida entend : « Vous voyez la différence, et vous, comprenez bien cela. Cela représente l’Église. » Alors, à côté de cet arbre surgit une tige qui se mit lentement à fleurir ; et, de nouveau, la Voix : « Ramenez-La de nouveau dans votre Église. Amsterdam, c’est Elle qui, dans votre ville rassemblera les peuples. »

Ida voit un groupe de personnes et entend : « Et vous, connaissez votre tâche. Faites ce qui vous est demandé. Elle a été envoyée par Moi. Voyez bien ce qui est arrivé. » La terre, pleine de taches noires, tourne devant Ida qui entend : « La prière qu’Elle vous a enseignée a déjà porté de nombreux fruits. Continuez donc. Ç’aurait pu être encore pire. Regarde bien. »  La terre est noire. La Mort s’y promène et fauche…  Partout des têtes de mort.

La voix retentit : « Poursuivez. La procédure d’épuration bat son plein et continuera… Et vous, mes apôtres, qu’avez-vous fait? Revenez vers le Sacrifice quotidien, alors vous aurez de nouveau la paix et le repos dans vos cœurs. » Les arbres et la tige baignent dans la Lumière. La Colombe plane au-dessus et Ida entend: « L’Esprit y est à nouveau. Je vous ai donné les directives. Écoutez-les donc, et l’Église sera à nouveau grande. Mais… d’abord toutes sortes de courants s’opposeront les uns aux autres. Mais persévérez cependant! Pays-Bas, vous avez à assumer une lourde tâche. Ramenez-La, ainsi d’autres peuples seront aussi sauvés. Et vous, dites à votre souverain Pontife que l’Esprit-Saint est avec lui. Persévérez et demeurez fidèles. Évêques, redevenez Un, l’Esprit vous assistera. » Tout prit fin;  l’Hostie était demeurée intacte dans la bouche d’Ida.

5 et 6 novembre 1975 – Le soir du 5 novembre 1975, Ida entend une exclamation :

 « Éphraïm! » Dans la nuit, à trois heures moins un quart, de nouveau : « Éphraïm! »  Et de nouveau le 6 novembre, pendant la communion : « Éphraïm! » Ida se demande ce que cela signifie.

Qui est Éphraïm? Éphraïm, nom qui signifierait « double récompense », est, dans la Genèse, le second fils de Joseph, après Manassé. Dernier fils de Jacob, Joseph, après avoir été vendu par ses frères à des Égyptiens, était devenu vice-roi d’Égypte.Quand Jacob, grand-père de Manassé et d’Éphraïm, arriva en Égypte, il bénit Éphraïm sous sa main droite (normalement réservée à l’aîné) alors qu’il était le plus jeune. (Genèse 41, 52) La jalousie existant entre Éphraïm de Juda et Manassé, aurait, en grande partie, provoqué la séparation des deux royaumes : Israël et Juda. Les Samaritains se réclament de la descendance d’Éphraïm et de Manassé. Cet appel « Éphraïm! » est peut-être un rappel symbolique de la division dans les Églises chrétiennes, et un discret appel à retrouver l’unité perdue.

8 décembre 1975 – Cette vision est comme un rappel historique. Pendant l’Offertoire la Lumière éclaire l’autel, le prêtre, puis lentement les assistants. Au moment de la communion, d’une très vive Lumière surgit une grande Colombe blanche, toute spiritualisée. Ida entend : « Suis-Moi! » Ida suit la Colombe et arrive dans une plaine où se dresse une église avec un clocher. Du ciel, la Voix dit : « Voyez, mes fidèles, ce qui arrivera. » Le ciel s’ouvre ; une grande épée en sort et tranche l’église en deux moitiés qui s’écartent l’une de l’autre.

Dans la partie gauche, des lettres apparaissent et forment le mot : « Éphraïm » Dans la partie droite apparaît le buste d’un pape. Ida voit des vagues arriver, et l’eau emporte la moitié gauche de l’église. La moitié droite se dresse toujours sur la plaine et peu à peu devient une église entière. Vient alors l’image de la Dame de tous les peuples flottant sur l’unique église. Un troupeau arrive : « Elles avaient été égarées, dissipées. Écoutez, c’est Elle qui devra sauver le monde. »Et tout disparut, sauf la Lumière qui ne partit qu’après la bénédiction du prêtre.

Le salut du monde est lié à Marie. La Dame n’abandonne pas ses enfants. 

Le 25 mars 1972, Ida reçoit l’Hostie. Elle voit le globe terrestre s’ouvrir en deux, et elle entend : « Ce sera un combat à mort, mais l’Esprit aura la victoire finale. » De ce globe ouvert sortent des gens de toutes races avec le drapeau de leurs pays. Enfin vient un jeune homme, vêtu de blanc, portant le tableau de la Dame, et criant à tous : « Suivez-moi! » Une procession se forma derrière le tableau. Apparut la Dame en gloire.

Ida entendit : « Maintenant vous ne la voyez pas comme elle est toujours apparue, mais telle qu’elle est dans le Royaume. Sa mission ici-bas est maintenant terminée. Le Saint-Esprit règnera. Le Seigneur vous montre cette image afin que vous proclamiez ceci à tous les hommes. »  Le jeune homme se prosterna …Ida comprit que tous ces gens se dirigeaient vers la future église, et en elle, elle reçut : « Cela sera pour plus tard. » La lumière disparut : la célébration était achevée.

La Dame n’abandonne pas ses enfants ; ainsi, dans la 2expérience du 25 mars 1974, celle que fit Ida l’après-midi, pendant qu’elle conduisait le chapelet, soudain vint une Lumière, mais plus faible que celle du matin, comme si c’était la Dame qui était là. Ida ne voyait rien mais sentait sa présence; elle entendit: « Elle est avec vous tous. »Cette expérience, pendant le chapelet,  se renouvela le 31 mai 1974

 15 août 1974 – Une note d’espérance

Pendant le Credo, la Lumière est sur l’autel, les prêtres et les assistants. Au moment de la communion, la Voix se fit entendre : « Soyez salués, mes fidèles. » Et, s’adressant à Ida : « De nouveau je dis, toi, enfant de l’homme, suis-Moi, entre par la porte. » Ida entra par la porte d’or et entendit : « L’épreuve a été soutenue. Dis que tout va s’arranger. » Puis Ida vit un pape et entendit : « Et vous, mon Pasteur, avant de venir vers Nous, je veux vous demander : apportez Celle que j’ai envoyée en tant que Dame de tous les Peuples, dans l’Église, la Communauté, cela appartient à votre Primauté. » S’adressant à deux évêques :

« Et vous, vous l’aiderez en cela. N’ayez crainte, c’est le Seigneur qui vous demande cela… Le monde est en détresse. Apportez Celle qui devait tout précéder dans le monde. Soyez fidèles, ne craignez rien. » Ida entendit : « Voyez ce qui est arrivé. » Ida voit une Église entièrement rénovée, mais « Cela est pour plus tard… et cependant, pour l’essentiel il n’y a rien de changé. » L’Hostie est intacte dans la bouche d’Ida.

8 septembre 1974 – Très important – Annonce d’une grande espérance – Le salut du monde est lié à Marie.

C’est au Sanctus que la Lumière apparut sur l’autel et le prêtre. À l’Élévation la Lumière devint triple et Ida entendit : « Encore une fois je vous le dis : pensez à la trans-substantiation. » Ida communia et vit deux routes devant elle : celle de droite allait tout droit. L’autre route, qui allait vers la gauche était noire et très encombrée de toutes sortes de gens. La Voix cria : « Vous suivez le mauvais chemin. Il est encore temps maintenant d’en revenir. » Beaucoup de personnes rebroussèrent chemin, mais d’autres s’obstinèrent… La voix dit à Ida :« Viens, suis-moi. » 

Un Personnage lumineux, ayant une grande clé dans la main, marchait devant elle sur la route droite. Peu à peu le chemin se remplit de monde. Au bout de la route, le Personnage lumineux ouvrit la porte et dit : « Entrez! » Tout était Lumière et joie autour d’Ida. La voix dit : « Voilà l’Église, la Communauté qui s’ouvre… La Dame aussi est là, dans toute sa splendeur et majesté, Elle qui est née et M’a portée dans son sein. » Le personnage lumineux montra la route qui allait vers la gauche et dit : « Voyez-vous ce qui, chez vous, fait défaut ? Elle, la Dame, n’était pas là. C’est devenu comme un désert creux et nu, privé de son contenu. C’est pourquoi Je vous demande : Revenez! La Dame en fait partie. Si vous le voyez dans cet esprit, votre Église renaîtra. » Alors Ida vit le Vatican, et un pape, et une Église inondée de Lumière, une Église re-née. Et la Voix : « Ne craignez rien, la Lumière luit sur vous tous. Et vous… (s’adressant à un évêque et à d’autres personnes) faites ce que J’exige de vous. Le sacrifice a été accepté. » 

La célébration s’achevait. L’après-midi du 8 décembre 1974, pendant le chapelet, une Lumière apparut, mais autre que celle de l’Eucharistie du matin.

Ida sentait que la Dame était présente ; elle le sera jusqu’à la fin du chapelet et du salut. Le 11 février 1975, pendant le Confiteor, la Lumière vint. Au moment de l’Élévation, Ida vit l’Hostie et le Calice se transformer en la Personne du Seigneur. Il lui fut impossible de Le décrire. Elle entendit : « Je viens ainsi au milieu de vous, chaque fois de nouveau, gens de peu de foi… Soyez consolés, Je demeure avec vous… Voyez ce qui est arrivé… »Ida raconte la vision : « Une image horrible parut devant mes yeux. Aux pieds de ce Personnage céleste je vis un grand dragon couché. Je vis alors qu’on lui arrachait les yeux, puis les ongles et à la fin, la gueule s’était ouverte. J’ai vu que les grosses dents étaient tombées…

Le dragon s’effondra mollement et on le jeta à terre. La voix dit alors : ‘Votre pouvoir est brisé et votre force est enlevée. Votre fierté et votre orgueil sont foulés aux pieds. Et vous, puissants de la terre, voyez ici votre image…Soyez consolés, peuples. Le Seigneur est avec vous. Dites la Prière et Elle sera et Elle aura le pouvoir d’être votre Avocate. Soyez fidèles.' » Tout disparut, laissant Ida très impressionnée. La messe s’achevait, la Lumière disparut.

La Dame en gloire

Le 25 mars 1975, une triple Lumière vint sur l’autel, sur les prêtres, puis sur l’assistance. Et la Triple Lumière se fondit en une seule, grandiose. À l’Élévation de l’Hostie, Ida eut une vision céleste du Seigneur. Décrire cette vision lui fut  impossible. Mais Ida entendit : « Je reviens ainsi chaque fois de nouveau avec cette Offrande comme le Seigneur glorifié. Diffuse ceci afin qu’ils se convertissent. »Au moment de la communion Ida eut une autre vision céleste. Elle devait de nouveau passer la porte d’or, et elle entendit : « C’est un jour grandiose. Regardez-la, l’Épouse, la Mère, votre Dame. Maintenant vous La voyez, telle qu’Elle a été élevée à la gloire céleste…Voyez ce qui est arrivé ».

Ida vit, devant le Seigneur, toutes sortes de serpents, de vipères, de scorpions, des crocodiles, des vautours, des hyènes et des  loups. Toutes ces bêtes se retirèrent en hurlant. Une musique céleste accompagne l’arrivée d’ êtres célestes qui les remplacèrent, et la Voix dit : « J’ai donné mon signe! N’hésitez pas plus longtemps, faites tout ce qui vous est demandé! » Ida vit alors un pape au visage souriant et des gens agenouillés, suppliant : « Seigneur, ne nous abandonne pas! » Ida priait avec ces gens, et la Voix dit : « Soyez consolés, Je vous laisse le Secourable, le Consolateur, le Saint-Esprit et Celle que j’ai envoyée comme la Dame de tous les Peuples. La Lumière demeurera avec vous. » Un voile tomba devant ces évènements célestes et la Lumière disparut. Comme toujours, Ida rendit grâce.

Le message du 31 mai 1975, surtout visuel, comporte plusieurs parties.

Ida vit la coupole de saint-Pierre. Une formidable tempête enleva la poussière. Le grand rocher devint comme du cristal. De son centre coulait de l’eau. Puis ce fut une pluie de feu… Puis arriva de loin un immense troupeau avec des brebis et des agneaux noirs et blancs qui devinrent des hommes. Une musique céleste s’éleva, et la Voix : « Faites attention, le Saint-Esprit, l’Esprit de vérité et de vie et Celle que J’ai envoyée, la Dame, votre Mère est là! » Et tout disparut. La messe était achevée. Le 8 septembre 1975, à l’Offertoire, la Lumière arriva et la Dame du tableau devint comme vivante, jusqu’à la fin de la Messe.

Le 11 février 1976, pendant la Messe, juste à midi, une triple Lumière inonda le tableau de la Dame qui « sortit » du tableau.

La Voix dit : « Oui, vraiment, ceci est un jour béni! » Et tout disparut. Pendant cette vision, Ida fut très intimement liée au Seigneur. C’était le 25èmeanniversaire du jour où la Dame donna sa prièreà Ida ; la Lumière sortit du tableau de la Dame et se posa sur le prêtre et l’autel, mais, le 2 janvier, l’assistance resta dans l’ombre. Le 11 février 1977, la Lumière resta sur l’autel et le prêtre. Ida remarqua une Lumière spéciale sur le tableau de la Dame.

8 septembre 1976 – Pendant que l’on récitait le Credo, dans la Chapelle de la Dame à Amsterdam, la Lumière arriva des quatre coins, puis devint une seule Lumière sur l’autel et l’assistance.

Et la Voix dit : « Regarde et comprends bien. » Ida se trouve alors dans un désert. Au centre, elle voit  des personnes ayant des bandeaux noirs. Soudain les bandeaux tombent et la Voix dit : « Peuples regardez, je vous dévoilerai les yeux« .

Les 1eret 2 janvier 1977. » Au milieu du désert une Croix est dressée, ainsi qu’un autel autour duquel les gens se groupent ;

puis, de nouveau, une clameur désolée : « Éphraïm! Éphraïm! » L’autel s’approche d’Ida et la Voix dit : « Peuples, il faudra qu’il devienne de nouveau l’autel des sacrifices. »  À côté de l’autel se dresse une très belle tour, comme en ivoire, très haute, dépassant tout. À son sommet, un cercle vertical de douze étoiles et la Voix : « Peuples, écoutez. À côté de l’autel des sacrifices, Elle se tient, par la volonté du Père. »  

Le 8 décembre 1977, au moment de l’Élévation, dans la Lumière qui était au-dessus de l’autel, se forma un M brillantqui disparut lentement après la Consécration.

Ida communia et entendit : « Ne craignez rien, mes fidèles, Je suis avec vous… Je vous ai montré les temps des temps. Ils sont en pleine marche… Ne soyez pas tristes et voyez ce qui se passera. La puissance de la prière aura ses effets. Voyez! » Soudain Ida est sur une grande place. Au milieu de la place, une haute colonne. D’un côté de la colonne, un Lys stylisé, et de l’autre côté les lettres A et M combinées. Derrière le Lys se groupent des hommes, des femmes et des jeunes.

Derrière les A et M combinés, un autre groupe. Les groupes grossissent. Un drapeau, blanc et jaune est hissé au sommet de la colonne. Partant des nuages la Voix dit : « Mes armées sont prêtes à la lutte. Ne craignez rien, je vaincrai ; entendez bien mes fidèles : Je vaincrai. » Puis les gens se groupèrent autour de la colonne en formant l’image d’un grand aigle. Et tout disparut.

Le 1erjanvier 1978, pendant le Credo, au moment où l’on disait : « et le Verbe s’est fait chair », le tableau de la Dame fut illuminé et Ida entendit : « Les lois vont s’accomplir. » Lumière resta jusqu’à la fin de la célébration.

31 mai 1980 –Tout d’abord parut la Lumière, dans laquelle vinrent se placer les signes : Puis  un gros livre fut placé devant Ida, et la Voix dit :« Voyez comme Elle brille. » La Dame était en gloire devant Ida. La voix ajouta : « L’Esprit-Saint vous éclairera davantage. » Tout disparut, sauf la Lumière qui resta jusqu’à la fin de la messe.

Le 8 septembre 1980, pendant toute la messe, du tableau de la Dame émanait un délicieux parfum. Le 2 février 1981, le tableau scintilla de lumière pendant toute la Messe. Le 25 mars 1981, il y eut la Lumière, sur l’autel, le prêtre, sur le tableau de la Dame de tous les peuples ; et enfin sur tous les assistants.

Quelques symboles,

Le 11 février 1978 – La Lumière se plaça sur l’autel et le prêtre. À la Consécration, ce fut l’apparition du M, dans la Lumière, avec 4 petites croix. Ida communia et entendit : « Réjouissez-vous! Bénie soit cette Alliance! »

Le 3 avril 1978, jour de la Fête de l’Annonciation, à l’Offertoire, la Lumière vint sur l’autel, sur le prêtre puis sur l’assistance. À la Consécration, au dessus de l’autel, dans la Lumière, une Croix lumineuse apparut puis disparut avant d’être remplacée par un M, avec au-dessus une Colombe blanche qui bientôt vola devant le M. Le 11 février 1979, au début de la Messe, la Lumière sortit du tableau de la Dame de tous les peuples. Le 12 avril 1979 – Jeudi-Saint, avec la Lumière et au-dessus de l’autel, apparurent une Croix à quatre branches égales et les quatre petites croix ; Puis l’Hostie devient vivante et Ida entendit: « Je Suis Celui qui Suis. »

Des rappels, des signes et des prédictions  

Des rappels et des signes dans les messages donnés à Ida, par la Dame, jusqu’en 1959, furent souvent montrés les spectacles d’un monde qui s’était séparé de Dieu. Plus tard, certaines des Expériences Eucharistiques que vécut parfois Ida durant la Sainte Messe, furent surtout de longs rappels historiques de la vie des hommes sur la terre ; dans les années 70, Ida assista à la présentation de quelques tableaux dramatiques de ce que vivait notre monde contemporain. Mais, heureusement, ces tableaux étaient accompagnés, ou suivis,  d’étonnants messages d’espérance.

Le 22 octobre 1978, après la communion, la Voix dit à Ida : « Viens, suis-Moi! »

Une Figure lumineuse marchait devant elle et la conduisit face à une haute montagne, puis elle dit : « Vous monterez sur cette montagne jusqu’à parvenir au sommet. Cherche d’abord ta voie. » Plusieurs chemins apparurent. Ida alla vers la droite, prit une chemin de sable, et s’enfonça. Alors la Voix commanda : « Reviens en arrière! »Ida prit le chemin de gauche, dur, rocailleux, tortueux, un vrai labyrinthe. À gauche du chemin, tout était en ruine. Ida se perdit. La Voix dit : « Viens. Je t’aiderai. » Ida se trouva de nouveau au pied de la montagne sur laquelle était appuyée une grande échelle : « Maintenant, monte! » 

Ida arriva au sommet de la montagne. La Voix venant des nuages dit : « Cette période est terminée. La marée va changer. Le cadran solaire est renversé. Regarde. «  Immédiatement, au sommet de la montagne, Ida vit un cadran solaire. L’aiguille allait de W (l’ouest) à O (l’est) puis l’aiguille se fixa sur la lettre O. Ida vit des religieux de plusieurs Églises orientales : l’un portait une icône, un autre, un chapeau pointu et différentes croix. À l’ouest, il y avait une grande Croix lumineuse et au-dessus de l’ensemble, une grande étoile brillante. Ida regarda longtemps, et tout disparut.

Le 8 décembre 1978, pendant le Credo, La Lumière arriva des quatre coins de la Chapelle.

Jamais Ida ne l’avait vue si lumineuse. Ida reçut Notre Seigneur au moment de la Communion, et une  Figure encore plus lumineuse… lui dit : « Monte sur cette montagne. » Ida monta par l’échelle. Le sommet était recouvert d’un drap noir. Des quatre côtés de la montagne arrivèrent les quatre Évangélistes qui enlevèrent le drap noir ; puis Ida vit un voile blanc sur la montagne, et les quatre Évangélistes enlevèrent le drap blanc, et la Figure dit : « Peuples réjouissez-vous!… Réjouissez-vous! » La Figure s’éleva et se transforma en une Croix brillante et lumineuse.

Deux êtres célestes arrivèrent de l’est et de l’ouest portant chacun le chiffre 3. Ils formèrent le nombre 33. Deux autres êtres célestes entourèrent ce nombre par une couronne de laurier, et du haut de la Croix, la Voix retentit : « Tout est accompli. » Nota : 33 est l’année de la crucifixion de Jésus.

Ida se mit à pleurer, mais la Voix dit : « Ne pleure pas, Ma fille, réjouis-Toi… Les révélations pour ce temps que j’ai apportées se sont réalisées et se réaliseront encore… Travaille avec ceux que j’ai choisis pour achever ta tâche. » Ida s’écria : « Comment le pourrais-je? » La Voix repri t: « L’Esprit t’assistera et donnera des indications. La lumière continuera de venir en ce lieu sanctifié. Ce sera un lieu pour le Seigneur et pour Celle que j’ai envoyée… Réjouissez-vous, peuples! » La Croix lumineuse s’éleva dans le ciel et tout disparut. Ida remercia le Seigneur.

Le 7 octobre 1978, la sainte Hostie devint vivante dans la bouche d’Ida et une eau délicieuse emplit sa bouche.

Elle entendit : « Je t’apporte la Manne vivante et l’Eau vive. Sois consolée, ma fille. Regarde ce que Je te montre et communique-le bien. » Ida vit alors sur une plaine un énorme serpent ayant sept têtes, se tordant dans tous les sens. Soudain la bête reçut un coup si fort que l’écho retentit sur toute la plaine. Alors, avec sa queue, le serpent frappa un dernier coup, puis s’écroula, mort. La voix dit : « Les derniers soubresauts sont terminés. Regarde ce que Je te montre encore et comprends bien. » 

La plaine devint alors pleine de couleurs vives. Un grand M apparut au-dessus duquel se tenait une Colombe. La Voix résonna fortement :  » C’est la victoire de Celle que J’ai envoyée. Sois consolé, Mon peuple. Je suis avec vous tous. » Ida, très impressionnée, se demandait ce que tout cela signifiait et demanda à Dieu l’intelligence pour bien comprendre. Sur quoi la voix dit: « Amen! »

Le message du 31 mai 1981 est comme un tableau montrant l’histoire des croyances des hommes au cours des âges jusqu’à nos jours. Ainsi, après avoir d’abord revu les signes donnés précédemment, Ida assista à une sorte de rétrospective historique, mais très imprécise. Apparemment c’étaient des civilisations passées qui lui étaient montrées, mais la Voix précisa curieusement, et par deux fois, que « c’était pour plus tard dans le temps ».

Est-ce un avertissement pour notre époque qui semble revenir rapidement aux âges des grands paganismes? Peut-être.

L’ensemble de la vision se passa pendant la messe dans la Chapelle de la Dame de tous les Peuples. La Dame qui s’était récemment manifestée trois ou quatre fois dans sa gloire, venait dire un Adieu apparemment définitif. Mais auparavant, il semble que le Seigneur, pour consoler Ida et lui donner comme une clé de meilleure compréhension des enseignements qu’elle avait reçus, lui ait dressé comme un tableau rapide de l’histoire de l’humanité.

Voici la vision : Pendant le Credo, au moment où l’on disait les paroles : « Et incarnatus est de Spiritu Sancto, »  la Lumière surgit ; puis vinrent, à droite et à gauche de la Lumière, les signes déjà connus et une étoile brillante au milieu.

L’Annonciation par Melozzo da Forlì
Par Jastrow — Travail personnel, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1820697

Tout cela scintillait au-dessus de l’autel, des prêtres, puis de l’assistance, jusqu’à la fin de la messe. Pendant la communion des prêtres, Ida eut une vision céleste. Elle se trouva brusquement dans une grande plaine où étaient des statues d’or avec des têtes d’hommes ou d’animaux. Des foules nombreuses arrivaient, chantant et priant devant ces statues. Elles gesticulaient, bras levés et s’inclinaient constamment. Soudain, du ciel, gronda un bruit infernal. Les statues tombèrent et les gens s’enfuirent en criant.

Ida resta seule dans la plaine qui tourna plusieurs fois sur elle-même. Ida reçut en elle ces paroles : « Ceci est pour plus tard dans l’ordre des temps. » D’autres foules arrivèrent, différentes des premières. Les gens portaient des tuniques longues ; certains avaient des fichus ou des bandeaux autour de la tête. Au milieu de la plaine, se trouvait un temple avec des statues d’or. Sur la façade, des têtes sculptées, monstrueuses. À l’intérieur du temple, des gens brûlaient de l’encens et priaient. Soudain un grand bruit venant du sol et un gros orage : la terre trembla.

Le temple s’effondra et les gens s’enfuirent hurlant de panique. De nouveau le paysage tourna et Ida entendit : « Ceci est encore pour plus tard. » De nouveau un temple. Des hommes étaient assis à l’intérieur. Ida reçut : « Des Romains, des Juifs et d’autres… » Ce temple aussi fut détruit. Ida était encore seule. Bientôt arrivèrent des groupes engagés dans un terrible combat.  Certains avaient des boucliers, des gilets de métal tissé ; d’autres portaient des lances ou des frondes. Ils se battaient souvent en combats singuliers. Ida reçut : « Ce sont des païens contre les Chrétiens et les Juifs. »  Puis de nouveau tout disparut.

Ida était de nouveau seule quand arrivèrent douze hommes vêtus de longs manteaux. Une Figure lumineuse les précédait. L’un deux dit à Ida : « Viens, nous allons à la Pascha. » Ils marchèrent ensemble dans une ruelle et Ida les suivit. Soudain les hommes disparurent, car, tout en vivant dans sa vision, Ida s’était approchée du prêtre qui donnait la communion. Quand Ida fut revenue à sa place, la Dame de tous les Peuples lui apparut soudain, avec la Croix, le globe et les brebis.

La Dame parla lentement : « Le Seigneur m’a envoyée vers vous pour la dernière fois dans ce temple de sacrifice et de prière pour vous avertir tous. Le temps est venu… Je vous ai toujours précédés pour vous mener vers Lui comme la première de ses brebis, et j’ai pu apporter la Prière à tous les peuples. Continuez de dire cette Prière… » Et très gravement la Dame ajouta : « Demeurez fidèles à votre Église, l’Église de Rome ; demeurez fidèles à Céphas, Pierre, votre Pape. Convertissez-vous! »

Puis la Dame regarda au loin et continua : « J’ai dit : Je ne vous laisserai pas orphelins ; je suis revenue… Lui, l’Esprit de Vérité sauvera le monde, si vous continuez de l’en prier. » Et se tournant vers Ida, elle ajouta : « Communique bien tout ce que je t’ai dit maintenant… Adieu, dans tous les siècles des siècles! » Après ces paroles la Dame se tourna vers Ida en mettant un doigt sur sa bouche, et lui dit: « Cette année encore tu devras faire un grand sacrifice… N‘en dis rien à personne jusqu’à ce que ce soit accompli. » Sans même savoir de quoi il s’agissait, Ida pleura beaucoup. La Dame disparut. Ida était horriblement triste. Mais elle remercia le Seigneur et la Dame en suppliant : « Ne nous abandonnez pas! »

Quelques prédictions

 Le 12 mai 1977, tandis que la Lumière brillait sur l’assistance, Ida entendit : « Les veines rouges coulent toujours plus avant. » Et elle voit couler des petits ruisseaux rouges. Dimanche 11 juin 1978 – Avoir communié Ida vit une Figure lumineuse et le Seigneur dit : « Je te dis un secret : écoute. Avant que s’écoulent deux mois, le pape Paul VI entrera dans la vie éternelle. Avant que cela n’arrive, n’en dis rien à personne, pas même à ton directeur. Garde cela pour toi. » Et tout disparut.

28 septembre 1978 – Ida regardait le journal télévisé. On ne donna aucune nouvelle du nouveau pape, Jean-Paul 1er. Mais, après le journal, et Ida entendit, intérieurement : « Pense que ce pape se meurt déjà! » Le lendemain 29 septembre 1978, le pape était mort.

15 octobre 1978 – Premier jour du conclave après la mortde Jean-Paul I – La Lumière arrive sur l’autel, le prêtre et l’assistance. Après avoir communié, Ida qui priait pour les cardinaux, entend la Voix : « Celui qui vient de loin sera le successeur de Pierre. » Le 16 octobre 1978, même chose que la veille. Ce jour-là Carol Wojtyla était élu et devenait Jean-Paul II.

Vendredi 15 mai 1981 – Cela se passa deux jours après l’attentat contre le pape Jean-Paul II, le 13 mai 1981. Ce 15 mai 1981, alors qu’elle priait pour le pape, Ida entendit : « Seigneur Jésus-Christ, posez vos mains bénies sur ses plaies et il guérira. » La Lumière arriva, et, la Voix dit:   « Ne sois pas attristée, mais consolée! Il guérira! » La Lumière s’en alla… Ida remarqua que ce jour-là et les jours suivants, à la télé ou à la radio, on ne cessait de répéter que la vie du pape était en danger.

De curieux messages

Ida reçut quelques messages très cours et pour nous très obscurs. Nous ne les rapportons ici que pour être complets, sachant qu’une interprétation semble tout à fait impossible. Ainsi, le 27 août 1977, après la communion Ida entendit : « J’avertis au sujet de la mer Baltique. » Les  21, 22 et 23 décembre 1977, Ida entendait constamment le mot: « Félici. » Et dans la nuit du 7 au 8 avril 1978, un son de trompettes résonna comme à Rome ; le même phénomène se poursuivit pendant plusieurs jours.

Conclusion

Le 25 mars 1984 reçut sa dernière vision. C’est du moins ce à quoi l’on peut penser, rien n’ayant été publié après cette date. Donc, ce 25 mars 1984, comme cela arrivait de temps en temps depuis le 15 août 1981, la Lumière seule vint dans la Chapelle où Ida assistait à la Célébration eucharistique. Mais ce jour-là, exceptionnellement, elle eut une vision céleste et entendit la Voix : « Le temps de la Dame de tous les peuples comme Co-Rédemptrice va commencer. » Puis, raconte Ida, « une musique céleste se fit entendre à mes oreilles et je vis une couronne magnifique, scintillante comme des diamants. Puis tout disparut de mes yeux et la Lumière s’en alla lentement. »  

Cette vision était-elle, de la part de Dieu, un rappel à l’Église et à ses responsables, de la nécessité urgente de proclamer enfin ce que la Dame avait demandé depuis pendant si longtemps : la proclamation d’un nouveau dogme : la Co-Rédemption de Marie à l’Œuvre du salut des hommes? Certainement. Mais le temps de Dieu n’est pas le nôtre, et la théologie est une science très difficile… Et en 2019, l’Église ne s’est pas encore décidée.

Que se passa-t-il ensuite ?

Nous sommes le 25 mars 1984. Ida, qui ne mourra que le 1erjuin 1996, avait donc encore 12 ans à vivre. Le 31 mai 1996 elle reçut sa plus grande joie : Mgr Josef M. Punt autorisait la dévotion publique à Marie sous le vocable de La Dame de tous les Peuples. Nous savons que la Dame avait dit « Adieu » à Ida, à la fin du 56èmemessage, le 31 mai 1959. Or, nous avons vu ci-dessus, que la Dame se manifesta ensuite trois ou quatre fois, car Ida entendit sa voix. Enfin,  le 31 mai 1981, la Dame se manifesta dans sa gloire avant de dire « Adieu ». Que cela ne nous étonne pas : la Dame, après son Fils Jésus, a promis qu’elle ne nous laisserait pas orphelins…dans le monde. Que conclure ?

Nous ne sommes qu’au début du XXIe siècle. Depuis les manifestations de la Dame de tous les Peuples, de 1945 jusqu’au 31 mai 1959, puis pendant les Expériences Eucharistiques jusqu’à nos jours, beaucoup des choses dramatiques annoncées se sont réalisées. Les simples avertissements destinés à la conversion des hommes n’ont pas été écoutés, et nous sommes obligés de constater que la corruption règne partout, dans tous les pays et dans tous les milieux. Les guerres, même si, apparemment, elles ne sont plus mondiales, ravagent toujours de nombreux pays. Quant aux calamités, elles sont actuellement légion : ouragans, tornades et inondations catastrophiques, éruptions volcaniques et tremblements de terre destructeurs, calamités de toutes sortes, sont devenues notre pain presque quotidien. Quand allons-nous écouter la Vierge Marie, la Dame de tous les Peuples ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.