Nature des apparitions

Par apparition privée, il faut entendre des apparitions ou visions ou messages, plutôt réalisées dans un cadre privé – même si un cadre public n’est pas exclu – mais adressés à une seule personne.

Par apparition publique, il faut entendre, pratiquement toujours une apparition s’adressant à une ou plusieurs personnes, mais dans un lieu où un groupe ou une foule de personnes, peut percevoir le changement de comportement des voyants, mais ne perçoit rien de la Vierge et des phénomènes qui l’accompagnent.

Bien que les voyantes, poussées par les prêtres du lieu, aient souvent beaucoup insisté auprès de la Vierge afin qu’elle manifesta un signe, Marie n’a que très rarement consenti à manifester des signes de son appartenance divine : on notera des effluves très odorantes ressenties à plusieurs reprises comme à Betania, un bref rayon de soleil manifesté par la Vierge dans l’église saint Gilles de l’Île Bouchard, les phénomènes de sudation et les pleurs abondants de sa statue de Kibeho, et surtout l’extraordinaire danse du soleil de Fatima.

Marie citait à chacune de ces sollicitations, la phrase de Jésus à Thomas, incrédule de sa résurrection : « Heureux est celui qui croit sans avoir vu. » On verra pourtant, au chapitre consacré aux phénomènes supra-naturels, que Marie a donné de nombreuses preuves indirectes de son extraction divine. Surtout lorsqu’on ne lui en demandait pas ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.