Jésus confirme sa mère

En même temps que les voyantes «communiquent avec la Vierge », certaines reçoivent des messages de Jésus. Je mets de côté les incroyables visions d’Ida Peerdeman, dites « expériences eucharistiques », qui appartiennent, elles aussi, à une supra naturalité qui nous dépasse. Mais qui « parlent » pourtant à qui veut bien les lire.  Ici, ce n’est plus Marie qui inscrit ses pas dans ceux de son fils Jésus ; c’est Jésus qui confirme les propos de Sa mère ! 

Les Messages de Jésus à Luz Amparo Cuevas à L’Escorial  (Madrid)

1 – Il faut prier et se nourrir de mon corps

« Fille, prie pour la paix du monde  et pour la conversion des pécheurs, car le monde est en grand danger. Fille, n’aie pas peur. Prie pour la paix du monde et pour la conversion des pécheurs. Prie beaucoup, ma fille, pour la paix en Espagne et dans le monde entier ;  les évêques, les prêtres, les ministres du Christ négligent la prière dans l’Eglise. Priez pour ceux qui ne prient pas, et faites des sacrifices pour ceux qui n’en font pas ; les hommes, en effet, vivent dans le confort, (pour eux) le sacrifice n’existe pas ; ils ont oublié la prière et la foi disparaît de plus en plus des foyers. Je demande la prière ; que la prière sorte du plus profond de votre coeur ; qu’elle ne soit pas mécanique. Priez ! Accourez à ce lieu, mes enfants, vous recevrez des grâces pour vivre en état de grâce. Ne vous relâchez pas dans les sacrements. Approchez-vous chaque jour de l’Eucharistie. Fortifiez-vous de Moi, mes enfants. Mon corps est une vraie nourriture et un vrai breuvage ; nourrissez-vous de mon corps. Changez vos vies. Priez, faites des sacrifices. Apprenez-leur à se nourrir de l’Eucharistie, car J’ai dit : « Je serai avec vous jusqu’à la fin du monde », et encore : « Celui qui mangera mon corps et qui boira mon Sang aura la vie éternelle ». 

2 – La Russie est le fléau de l’humanité

« Beaucoup d’âmes se sauvent par le Rosaire, continuez à le réciter avec dévotion en l’offrant pour la conversion de la Russie, car la Russie est le fléau de l’Humanité. Fais beaucoup de pénitences et offre-les pour la Russie. 

3 – La souffrance sauve les âmes et mène au royaume de Dieu.

« Tu vas recevoir des épreuves de douleur. Ma fille, c’est la passion du Christ. C’est une épreuve.  Tu dois la subir toute entière. Tu peux sauver beaucoup d’âmes par tes douleurs. Fais beaucoup de sacrifices et demande à tous de le faire.  Il est important de souffrir parce que, par la souffrance, on parvient au Royaume de Dieu. Ces mêmes souffrances, Je les supporte moi-même sans cesse à cause de la perversité de tous les pécheurs. Oui, Ma fille, cela est très dur, mais il faut que tu souffres. Pense que c’est celle que j’aime le plus, qui souffre le plus.  Aide-Moi à sauver beaucoup d’âmes. En union avec moi, chaque jour, je te donnerai deux heures d’agonie ; n’aie crainte de souffrir; la souffrance est un trésor et bientôt, tu en recevras la récompense. Je promets que grâce à toutes tes souffrances, toutes ces calomnies et toute cette persécution, beaucoup d’âmes reviendront à mon bercail. » 

4 – Avertissement aux prêtres

« En union avec moi, chaque jour, je te donnerai, deux heures d’agonie ; offre-les pour les prêtres, car je souffre constamment pour eux. Dis-leur de se consacrer à leur ministère, de ne pas être des salariés, car il y a beaucoup de travail dans l’Eglise. Beaucoup de prêtres refusent d’enseigner la justice de Dieu et, par orgueil, refusent de croire aux apparitions. Votre orgueil vous empêche de reconnaître que la Divine Majesté de Dieu a le pouvoir de faire et défaire ce qu’elle veut. Mais beaucoup d’entre vous avez volé la place de Dieu ; si le Monde est dans les conditions où il se trouve, mes enfants, c’est parce que beaucoup, parmi vous, êtes les premiers à ne pas enseigner aux hommes la vérité de l’Evangile.

Mes enfants, votre superbe et votre orgueil vous empêchent de reconnaître que Dieu peut se manifester où Il veut, quand Il veut, et à qui Il veut.  Dis-leur que Dieu pourchassera tous ceux qui publient des doctrines fausses. Que le prêtre ou le religieux fasse voeu de pauvreté, chasteté et obéissance, et qu’ils respectent ces vœux ;  s’ils ne le font pas, alors Je viendrai  et ils rendront compte. Dans mon Eglise, il n’y a que de la politique, et la politique détruit ma religion catholique. Il vous faut apporter la joie et la sympathie aux autres par votre comportement. Ce que l’on a dans le coeur doit se refléter sur le visage ; il y a beaucoup de demeures dans le royaume du Père. Regarde ces prêtres et ces curés, ma fille. Ils souffriront des années et des années au purgatoire. Et c’est par une grâce très spéciale qu’ils ne sont pas tombés en Enfer. Ne soyez pas des fonctionnaires, votre fonction est dans l’Église, mes enfants. Obéissez aux évêques. Obéissez au Saint Père. 

Quelle tristesse a éprouvée mon coeur lorsque beaucoup de pasteurs qui n’ont pas été fidèles aux vérités de l’Évangile sont arrivés en ma présence, et que J’ai dû leur dire : « Je ne te connais pas ». Je veux que vous jouissiez tous de la vie éternelle. Beaucoup de pasteurs se laissent contaminer par l’Ennemi et dans leur sotte érudition ils mêlent la Parole de Dieu, qui est la Vérité, avec le mensonge. Mes enfants, ne soyez pas des salariés, ni des travailleurs du monde ; œuvrez pour l’Eglise et dans l’Eglise. Il y a un si grand besoin de prêcher la parole de Dieu, de prêcher un Dieu miséricordieux et juste, qui, au dernier jour, jugera les hommes selon leurs œuvres et selon l’entreprise pour laquelle ils auront travaillé. Mes enfants, travaillez pour mon entreprise, car il y a beaucoup d’âmes qui ont un désir ardent de Dieu, mais ils en ont une très grande méconnaissance.

Ah ! Pasteurs de mon Eglise si aimés de mon Cœur, qui n’êtes pas capables de veiller sur votre troupeau pour qu’il soit gouverné par un seul pasteur et par une seule Eglise, l’Eglise qu’a fondée Jésus-Christ ! Vous restez au niveau de l’humain, je le répète, mes enfants, et vous écartez tout le divin. De même que le signe du chrétien est la Sainte Croix, le signe du prêtre est l’habit, comment l’avez-vous abandonné ? » 

5 – Avertissement aux hommes

« S’ils ne confessent pas leurs fautes et ne se repentent pas, le Père Eternel les enverra dans le lac de souffre pour toute l’éternité. Que les hommes se repentent, avant que n’arrive l’heure du châtiment. Dis-leur qu’il n’y a pas d’amour qui rende heureux, s’il n’est greffé sur mon amour. Pense que l’enfer est rempli de pécheurs et que c’est pour toute une éternité.  La société est proche des châtiments les plus terribles. Il y aura beaucoup de morts, de maladies, de grandes guerres. Le Père va envoyer deux châtiments très grands : l’un sous forme de guerre, de révolutions et dangers révolutionnaires. Et l’autre sera envoyé par le ciel. II viendra sur la terre une obscurité intense qui durera trois jours et trois nuits. Des millions d’hommes mourront à la guerre ; des millions d’autres mourront de mort imprévue. Cela surviendra lorsqu’il semblera que l’Eglise a perdu tous les moyens humains pour faire face à la persécution.

Les persécuteurs de l’Eglise du Christ et tous les hommes adonnés au péché mourront. Combien mon Père est indigné contre eux, contre vous et maintenant, rien n’est capable d’arrêter son bras. Ni la vue de ma croix, ni le spectacle de mes souffrances ne peuvent faire cesser sa colère, mes enfants. Vous avez perdu la présence de Dieu parce que Je ne suis présent, mes enfants, ni dans ce que vous dites, ni dans ce que vous écoutez, ni dans vos promenades, ni dans vos occupations. Vous m’avez écarté de toutes vos actions, mes enfants ; je viens vous rappeler d’observer l’Evangile. Si vous le respectiez, mes enfants, Je ne viendrais pas vous apporter tous ces messages, que vous refusez. Si l’homme ne regarde pas vers Dieu, le monde sera détruit par le manque d’amour entre les hommes. » 

6 – Dieu est miséricordieux mais il y aura bien jugement !

« Celui qui craint Dieu recevra sa récompense au ciel. Celui qui le méprise et le blasphème n’entrera pas au royaume des cieux. Je donne beaucoup d’occasions de se sauver. Je suis en train de donner des preuves pour qu’ils se sauvent. J’ai donné ma vie pour les racheter tous, qu’ils ne soient pas aussi ingrats ! S’ils ne confessent pas leurs fautes et ne se repentent pas, le père éternel les enverra dans le lac de souffre pour l’éternité. Ils n’auront pas le temps de se repentir. Si je ne vous avais pas avertis, vous auriez moins de responsabilité. Certains pensent : comment est-il possible que Dieu si miséricordieux puisse leur envoyer ce châtiment ? Oui, mon Père est miséricordieux, mais il est juste et donne à chacun ce qu’il mérite. La société est proche des châtiments les plus terribles. » 

7 – Détachement des biens

« Les hommes ne veulent pas m’écouter parce que leur cœur est trop attaché aux biens de la Terre. Mortifiez votre chair, mes enfants, il faut mortifier vos sens sinon vous n’arriverez pas jusqu’à moi. La Divine Majesté de Dieu veut que tous les hommes aillent au Paradis que Dieu a préparé pour le premier couple. Voilà pourquoi Je vous demande, mes enfants, de ne pas vous attacher autant aux biens matériels, afin que vous puissiez vivre tous ensemble en ce lieu! Vous devez lutter contre vous-mêmes. Renoncez aux appétits charnels que vous montre Satan. 

Et vous, les catholiques, apprenez de ma pauvreté. Je vous ai appris le Notre Père, qui le respecte, mes enfants ? Vos greniers sont remplis. Malheur à vous quand vous vous présenterez devant Dieu, car vous ne vous êtes pas souvenus des pauvres et des nécessiteux et, comme le riche avare, vous ne pensez qu’à compter et à conserver. Hélas, la parole ne sert à rien sans les œuvres, mes enfants ! Ne remuez pas tant les lèvres, ne vous laissez pas tromper par l’ennemi, ce sont les œuvres qui plaisent à Dieu, votre créateur, et à votre mère du ciel. Détachez-vous de vos biens, donnez-les aux pauvres et suivez-Moi. Or vous ne le faites pas et vous empêchez les autres de le faire. Ah, ne soyez pas comme le jeune homme riche qui, lorsqu’il entendit mes paroles et mon conseil de tout laisser aux pauvres et de me suivre, partit en pleurant, triste et avec amertume ! Venez à Moi, et Je vous pardonnerai toutes vos fautes. L’âme de beaucoup d’entre vous est défigurée par l’attachement aux biens matériels. »

8 – L’humilité est le fondement pour parvenir au ciel 

« Et savez-vous pourquoi vous n’avez pas atteint l’Amour ? Parce que vous n’êtes pas parvenus à l’humilité. Soyez humbles, et vous verrez comme vous atteindrez l’Amour. Vous vous croyez des dieux, et c’est pourquoi vous n’acceptez pas mes conseils. Combien de fois vous ai-je dit que Je me cache aux puissants et me manifeste aux humbles, parce qu’ils me comprennent mieux que vous ? Sois humble, car l’humilité est le fondement principal pour parvenir au ciel. » 

9 – Les familles se détruisent

« Il n’y a pas de paix entre les parents et les enfants parce que la famille, sous l’impulsion de l’Ennemi (Satan) et des lois humaines, a commencé à se détruire. « L’ennemi » est venu diviser la famille qui a commencé de se détruire elle-même lorsque les lois ont été promulguées. (contraception, avortement, mariage pour tous, je suppose…) les parents qui n’ont pas élevé leurs enfants dans l’amour de Dieu en rendront compte. Les familles doivent retrouver les lois de l’amour entre leurs membres, se pardonner et prier ensemble. 

C’est la foi qui amène la paix et le respect dans les familles. Sans elle, il n’y a pas de paix entre les parents et les enfants ; ils ne se comprennent pas, car Dieu est absent de ces foyers. La majorité  des ménages est détruite parce qu’ils ne se respectent pas les uns les autres. Les enfants  commencent par ne pas respecter leurs parents et les époux à ne pas se respecter entre eux. Les hommes en arrivent comme au temps de Sodome et Gomorrhe : rien n’est péché.  Ne laissez pas vos enfants entrer dans le monde où les entraîne le démon et la chair. Veillez  sur eux, vous les parents. Vous devrez rendre un compte très spécial devant Dieu pour vos  enfants !  La majorité  des ménages est détruite parce qu’ils ne se respectent pas les uns les autres. Donnez le bon exemple de la sainteté dans vos foyers pour que vos enfants soient comme vous. » 

10 – Les malheurs du monde naissent de l’absence de Dieu

« Dans le monde, il y a des guerres, des discordes, des crimes, la corruption, le désordre, parce que Dieu n’y est pas   Et comment pouvez-vous, mes enfants, aller contre ceux qui sont avec moi et rechercher ceux qui sont contre moi. Profitez des fruits, mes enfants, et réunissez-vous tous pour être plus forts, mais ne vous laissez pas contaminer par le mal que Satan est en train de semer aujourd’hui dans l’humanité. » 

Jésus en profite pour rappeler d’autres vérités

– Dieu doit être premier servi

« Vous aimez davantage les créatures, Je vous le répète, en oubliant votre Créateur. Votre Créateur passe d’abord, et ensuite la créature. »

– Aimez vous les uns les autres, car c’est là mon signe !

« Aimez vous les uns les autres, car c’est là mon signe : on vous reconnaîtra à l’amour. » 

 – Le fondement du bonheur est dans l’Amour, donc « en moi »

« Il n’y a pas d’amour qui rende heureux en dehors de mon amour. Priez, mes enfants, et aimez-vous les uns les autres, tel est le commandement que les hommes ont oublié : le commandement de l’amour. »

– L’ingratitude des hommes et la malice des chrétiens me font souffrir ! 

« Mon cœur victime est las de l’ingratitude de mes enfants bien-aimés. Je ne te parle pas de la méchanceté des impies, mais de la malice des chrétiens. Mais ils ne veulent rien, ce sont des ingrats. J’ai fait pour tous, ce que j’aurais fait pour mes propres enfants, ma fille ; ils n’en sont pas dignes du tout. J’ai donné ma vie pour les racheter tous, qu’ils ne soient pas aussi ingrats ! Mais s’ils ne le veulent pas, ma fille, Je viendrai comme juge, Je ne viendrai pas comme ami. Jusques à quand, mes enfants, aurez-vous le cœur si endurci ? Moi Je vous donne tout ce dont vous avez besoin, mes enfants. Vous demandez la pluie, et vous l’obtenez en abondance. Vous me demandez le pardon de vos péchés, et je me tiens les bras ouverts pour vous les pardonner, mes enfants. Comment êtes-vous si ingrats avec moi ? »

– Repentez vous et ma miséricorde est acquise

« Venez repentis et contrits, vous efforçant de vaincre les mauvaises tendances de vos passions et des séductions que le monde, le démon et la chair vous présentent, comme il le fit un jour au Paradis avec vos premiers parents naturels.  Leur orgueil les a conduits à vouloir être plus que Dieu et à ne pas laisser le créateur diriger ses créatures. Je donne mes trésors de grâce à qui Je veux, mes enfants. Qui êtes-vous donc, pour imposer des limites à un Dieu ? Dieu n’a pas de limites. Renoncez à la matière et vivez davantage de l’esprit. Priez beaucoup et arrachez l’ivraie que vous portez au fond de votre coeur. Et lorsque, vous aurez changé de vie, Moi, les bras ouverts, je vous embrasserai fraternellement et avec amour, et Je comblerai votre âme de grâces. Je demande aux hommes de bonne volonté de changer de vie et de venir à mon cœur, car mon cœur les attend. Aussi grands que soient leurs péchés, plus grande est ma miséricorde. »

– L’enfer c’est être privé de Dieu

« Le plus grand bonheur du Ciel, c’est d’être avec Dieu, ma fille, de même que le plus grand malheur de l’enfer est d’être dépourvu de la présence de Dieu. Il n’est pas besoin dans l’enfer d’une autre peine qui procure plus de tourments que celle-là. » Ceci dit, au Paradis, on ne s’ennuie pas ! « Ici personne ne s’ennuie ! » ( nous dit Jésus, de manière étonnante ! )