15 – BETANIA, 1954

Venezuela 1940 – 1990 Marie réconciliatrice de tous les peuples

I – Généralités

Pays de l’apparition

Venezuela

Site 

Betania est une terre pleine de montagnes qui se trouve sur le Km 11 de la route entre Cua et San Casimiro à Miranda, au Venezuela à 65 Km de la ville de Caracas, la capitale. Un pont piétonnier a été construit au-dessus de la rivière Tarma, qui traverse la ferme d’ouest en est. Le pont mène à une place et à la grotte, le site où la plupart des apparitions ont eu lieu. Sur la place, une église ouverte a été érigée. Le nom Betania vient du nom d’origine de la ferme.

Bien avant que Maria Esperanza ne se marie, le Seigneur lui avait dit qu’elle aurait une terre d’une grande importance spirituelle. Il le lui offrirait quand le moment serait venu, et sa signification était que ce serait une terre de promesses. La Mère de Dieu a fait remarquer à Mme Maria Esperanza qu’elle devait faire don d’un terrain pour construire un Sanctuaire. Le 28 août 1989, 4 hectares ont été donnés à l’église. Depuis lors, l’évêque a donné la permission de célébrer les actes liturgiques sur le site. L’indication divine était de travailler ensemble pour le bien-être de toutes les âmes.

Célébration sur le site de Betania

Désignation  

Après plusieurs apparitions, la Vierge Marie, rayonnante de lumière,  se présentera comme ‘’Marie, Vierge et Mère, Réconciliatrice de tous les peuples et Nations’’ou Notre-Dame Réconciliatrice des peuples

Contexte historique (Octobre 1954 à Janvier 1990) 

Un pays troublé. 

Le social-démocrate Rómulo Betancourt est président de 1959 à 1964 après avoir remporté l’élection présidentielle du 7 décembre 1958. Trujillo, dictateur de la République dominicaine, tente d’assassiner Betancourt le 24 juin 1960.

Pendant deux jours, les 27 février et 28 février 1989, le peuple se soulève à Caracas et aux alentours, à la suite d’une explosion des tarifs, notamment des transports en commun et les réformes économiques inspirés par le néolibéralisme, à la suite d’accords avec le Fonds monétaire international. Le 2e jour, le président Carlos Andrés Pérez déclenche le plan Avila et envoie l’armée contre la population révoltée, tuant entre 300 et 3000 personnes suivant les sources.

II – Le ou les voyants (es) 

Maria Esperanza Medrano de Bianchini (également appelée Maria Esperanza de Betania), est née le 22 novembre 1928 et morte le 7 août 2004. Elle est connue pour sa vie mystique, en particulier pour avoir été la témoin des apparitions mariales de Betania. 

Maria Esperanza et ses enfants

La vie de cette personne a été très étonnante : dès son enfance Maria Esperanza connaît des expériences mystiques : visions de sainte Thérèse et de Jésus à l’âge de 5 ans, guérison miraculeuse, à douze ans, d’une pneumonie qui l’avait paralysée. À 26 ans, Maria Esperanza entre au couvent des Sœurs Franciscaines de Los Andes, mais elle comprit bientôt qu’elle devait devenir épouse et mère et non religieuse.

Le 7 octobre 1954, Marie Esperanza avait 26 ans, lorsque la Vierge Marie lui apparut pour la première fois. Puis elle rencontra à Rome, Gio Bianchini Gianni, un homme d’affaires italien qui deviendra son mari, le 8 décembre 1959, jour de l’Immaculée Conception. La famille Bianchini s’installa ensuite dans les faubourgs de Caracas, et six filles et un garçon naquirent.

En 1940, atteinte de la pneumonie, elle faillit mourir et aurait alors reçu sa première vision de la Vierge Marie. En 1974, avec son mari, elle achète une ferme qui lui aurait été désignée lors de ses apparitions pour devenir « un centre de prière et de pèlerinage ».

Chaque année, le 25 mars, Maria Esperanza et des croyants ou des curieux se rassemblaient à la grotte. Le 25 mars 1984, une centaine de personnes disent avoir vu la Vierge Marie à la grotte. Marie se présente à elle comme « la réconciliatrice de tous les peuples ». Le 5 janvier 1990 a lieu la dernière apparition. 

La fin de la vie de Maria Esperanza fut marquée par la maladie de Parkinson. Atteinte de la maladie de parkinson, le 7 Août 2004, Maria Esperanza mourait aux Etats-Unis, entourée de son mari, de ses sept enfants, de leurs conjoints et de ses vingt petits enfants. Elle avait 75 ans. Sa famille poursuit toujours la mission de la Fondation Betania. Le dossier de canonisation de Maria Esperanza est ouvert.Les enfants de Maria Esperanza dirent de leur mère « qu’elle était un miracle quotidien. » 

La voyante Maria Esperanza Medrano de Bianchini 

     III – L’Apparition (généralités) 

Dates

Le 7 octobre 1954, Marie Esperanza avait 26 ans, lorsque la Vierge Marie lui apparut pour la première fois. Le 5 janvier 1990 eut lieu la dernière apparition.

Nombre et durée des apparitions

36 ans s’écoulent entre la première et la dernière apparition. Maria Esperanza a bénéficié au total de 31 apparitions de la Sainte Vierge..

Emplacement des apparitions

Les apparitions de Betania se sont produites dans le domaine agricole de Betania à deux heures de Caracas, près d’une grotte située sur une colline riche en végétation exubérante.

Récit 

 Le 25 mars 1976, jour de l’Annonciation, la Vierge Marie apparut à Maria Esperanza Medrano de Bianchini, dans une ferme appelée Finca Bétania, au-dessus de la grotte, à côté d’une source et lui dit : « Ma fille, je vous ai donné mon cœur, je vous le donne et vous le donnerai toujours. Je suis votre refuge. Je suis la réconciliatrice des peuples. » Commentaires : cette expression a été largement utilisée par la Vierge à Amsterdam

Le 25 mars 1978, quinze personnes «voient la Vierge ».

Le 27 novembre 1978, Marie lui fit cette annonce : “Le 25 mars 1984, Je vais donner une grâce très spéciale à tous ceux qui seront présents ; le grand jour où vous pourrez me voir est arrivé.” Ce jour tant attendu arriva enfin. Après la messe, la Vierge apparut au-dessus de la cascade, au cours de sept apparitions successives ; « Il y avait au moins cinq cents à mille personnes, mais, à mon avis, beaucoup plus de mille », estimera l’évêque.

Ces personnes voyaient l’apparition sans transe ni extase aucune et sans être séparées  du monde extérieur. Les personnes présentes était très diverses : enfants, étudiants, adultes, militaires, médecins, psychologues, psychiatres, ingénieurs, juges, etc.

 Après 1988, les apparitions furent moins nombreuses et touchaient moins de personnes à la fois. 

La dernière apparition eut lieu le 5 janvier 1990. 

IV – Analyse de l’Apparition

Apparence de la Vierge

Maria Esperanza raconte : « Quand elle s’est révélée, elle était au sommet de l’arbre ; elle était belle avec des cheveux bruns, marron foncé ; ses yeux étaient brun clair et elle avait de très jolis sourcils, une petite bouche, un nez très droit ; son teint était très beau : sa peau, bronzée, était de soie, comme celle d’une jeune fille ; ses cheveux descendaient jusque sur ses épaules. »

Cette description ressemble beaucoup à celle de la Dame d’Amsterdam. 

La Vierge Marie se présentait  dans une grande lumière, accompagnée d’un délicieux parfum de roses. Il arrivait aussi que la voyante perçoive des chants célestes et soit témoin de danses du soleil. Selon les déclarations sous serment des témoins, Notre-Dame apparaît « de nulle part » … ressemblant à Notre-Dame de Lourdes, mais  aussi à Notre-Dame de la Médaille Miraculeuse, Notre-Dame du Pilier, Notre Dame de Coromoto et de nombreux autres titres bien connus. 

Attitudes 

« Il y a quelques secondes, vous m’avez vue monter au ciel, les bras ouverts, sous une pluie de roses rouges, représentant le cœur de mon divin fils. » (15/8 /89). « Les bras ouverts » sont une attitude qu’on reconnaît à la Vierge depuis la médaille miraculeuse et Amsterdam. 

Paroles et messages de la Vierge

 (Traduction effectuée à partir de l’anglais, site miracle hunter

Marie, comme à Amsterdam, vient pour réconcilier les peuples et leur donner les conditions de la vraie paix ; mais la tâche est ardue et suppose la miséricorde (générosité entraînant le pardon) et beaucoup de volonté. « Je viens les réconcilier, les rechercher, leur donner la foi qui a disparu dans les bruits et le fracas d’une ère atomique qui est sur le point d’éclater. Mon message est un don de foi, d’amour et d’espoir ; plus que tout, il apporte la réconciliation entre peuples et nations. C’est la seule chose qui peut sauver ce siècle de la guerre et de la fin éternelle ; si un changement ne s’opère pas et qu’il n’y a pas de conversion, le monde périra sous le feu, la guerre et la mort » ( 1984 )

« Betania au Venezuela, c’est un lieu pour tous, même ceux qui ne sont pas catholiques. Je suis la réconciliatrice des peuples » 

« Je viens vous réconcilier » (25 Mars 76)

« Ma fille, je souhaite que vous leur fassiez sentir ….l’importance de ma nouvelle apparition en tant que réconciliatrice des peuples et des nations » (22 /8 76)

« Ta tâche est ardue de transmettre mon message d’amour et de réconciliation à tous les peuples »  (25 3 78)

« Je viens appeler l’humanité à se réconcilier avec ses frères … Je viens donner la paix au monde » (8 12 86)

« C’est de miséricorde dont ce pays a besoin … c’est ce dont les familles ont besoin … c’est aussi ce dont les enfants et les mères abandonnées ont besoin

Commentaire : on comprend encore plus la brulante vérité de ce message aujourd’hui en 2019, alors que le Venezuela est un pays en ruine, Que plus de 4 millions de ses concitoyens ont quitté pour fuir la famine et lev pouvoir oligarchique et dictatorial de Nicolas Maduro.

« Voici qu’ils naviguent contre le courant divin de la paix, de l’amour et de l’unité fraternelle ..! Pensez qu’il suffit de construire l’amour dans chaque acte. Beaucoup de volonté est nécessaire. »

« Enfants, je touche le cœur de mes fils et de mes filles afin qu’ils puissent augmenter leur foi, afin qu’ils puissent ouvrir leur cœur à l’amour de mon divin fils, et à la grâce de l’Esprit Saint. Les enfants, celui qui sait vivre selon la doctrine de mon Jésus a trouvé son trésor et en le trouvant, il brisera les chaînes du passé qui l’ont embourbé … laissant la lumière s’approcher de lui … ouvrant les yeux … pour commencer à fraterniser avec tous ses frères ..!  » 8 11 89

La Vierge redit l’importance capitale de la famille et du respect de la vie et attire l’attention sur la préservation de l’innocence des enfants et le sort des mères célibataires. 

« Mes petits, comme la créature innocente est belle … aidez les enfants, souriez aux mères solitaires… mais elles ne sont pas seules, je suis avec elles. »  (25 5 89) 

« Car la famille sera l’espoir d’un monde nouveau ..! » (25 3 76) 

« Ainsi, avec courage, efforcez-vous d’accomplir vos actes avec la vérité de l’amour qui exprime le respect envers la vie et envers la dignité de la famille ..  »  (13 5 89) 

Profitant du cadre paysager de l’apparition, Marie vante la beauté du monde. Que la nature est belle ! (25 5 89) 

« Je vous invite, au crépuscule, à la prière, à méditer, à penser et sentir dans vos âmes la beauté de l’amour, la beauté de la vie, et celle des couleurs variées des plantes, des fleurs et les fruits .. ».

« Fils et filles, vous êtes pèlerins … prenez soin de notre terre avec dévotion » (2 4 89)

Marie insiste pour nous dire que son apparition est bien réelle et non le fruit de notre imagination ; mais nous ne connaîtrons la vérité de certaines choses « qu’au fil du temps ».

« Ma présence parmi vous n’est pas un rêve, elle est réelle. »

« Il y a quelques secondes, vous m’avez vue monter au ciel avec mes bras ouverts, avec une pluie de roses, de couleur rouge, qui représentent le cœur de mon divin Jésus. Fils et filles, tout cela vous semble un rêve … mais c’est une vérité vivante, et unique. »  (15 8 89 )

« Ma fille, mes enfants, Je vois qu’il est très difficile pour vous de comprendre certaines choses, mais au fil du temps, vous comprendrez la vérité. »

Marie est notre mère protectrice et encore plus de ceux qui souffrent et utilise les mots d’une mère. Mère éducatrice, elle compare aussi son rôle à celui du semeur, une image qu’on retrouve dans les évangiles ; de manière très poétique, elle nous demande de la « sentir » afin de laisser  la grâce de l’Esprit nous atteindre. (les gens témoignent d’effluves très agréables). Ses apparitions sont comme la graine du semeur. 

« Le 13 mai … Je vais vous bercer dans mes bras. » ( 27 11 78)

je vous laisse me sentir … ainsi la grâce du Saint-Esprit peut entrer pleinement en chacun de vous. » ( 25 1 85)

« Mon chagrin est le chagrin de chacun d’eux, leur chagrin est mon chagrin … leur joie est ma joie, leur peine est ma tristesse. »  (25 5 89)

« Enfants, je suis la mère des affamés … Je suis l’espoir des assoiffés … et des affligés qui ont besoin d’aide et de protection. » ( 21 6 89 ) 

« Oui, fils et filles, je veux vous protéger des tentations du monde, afin que vous puissiez suivre la volonté de Dieu pour être digne de sa miséricorde et de son amour infini. » (8 9 89) 

« La seule vérité existante devrait être de pratiquer ce qui est bon et de mener une vie généreuse ..! Je te garde ici dans mon coeur ..! » ( 5 1 90) 

« Fille, partout où je place mes pieds, c’est comme semer la graine … »

Marie nous prodigue ses conseils avec beaucoup de franchise, de liberté et de modernité et nous encourage à l’optimisme et à l‘engagement, y compris dans les médias.  Elle rappelle l’importance de l’Eucharistie et de la prière pour réparer les infidélités des pécheurs.  

« Voici venir le grand moment du grand jour de la lumière ; la conscience de ce peuple bien aimé doit être violemment secouée afin que les gens mettent de l’ordre dans leur maison et offrent à Jésus la juste réparation pour les infidélités journalières qui sont perpétuées par les pécheurs.  

« Vous êtes ici pour apprendre et me laisser entrer dans vos coeurs pour les modeler et les rendre dignes du corps mystique ..! »  (21 6 87) 

« N’arrêtez pas de porter ma médaille miraculeuse afin d’être protégés … distribuez-la, aussi, généreusement, afin que les pécheurs soient convertis ; les malades peuvent être guéris et les valeurs morales du monde d’aujourd’hui peuvent être rétablies ..! »  (6 7 87)

« Mes enfants, je prie chacun d’entre vous de réparer vos vies, avec la pénitence et la prière nécessaires pour mériter la justice de Dieu, offensée de nos jours par les hommes … de l’autre, il est très important pour vous d’assister fréquemment à la sainte messe et de recevoir l’Eucharistie … afin que la nourriture de mon divin fils puisse vous aider de telle sorte que vous vous sentiez éclairé intérieurement par une lumière inconnue. » (28 3 89)

« Vous devez vous préparer le plus tôt possible … par exemple : semer la doctrine, le catéchisme, pratiquer les exercices spirituels, l’évangile et surtout l’Eucharistie. La communion est la nourriture de l’âme. » (1 4 89)

« Enfants, je suis encore ici parmi vous pour vous appeler à être optimistes, constructifs. » 9 4 89 

« Votre tâche doit être de transmettre la foi, de prier, d’être charitables  de prendre des positions claires dans les médias des communications sociales .

« Votre position doit être libérée du conditionnement humain, de votre jugement de base sur la vie, de votre activité personnelle, pour être un témoignage de foi, d’espoir et de la charité. » 

« Ma fille, je souhaite que vous leur fassiez sentir la valeur de la prière. »

Marie nous livre un message d’espoir : bien que la spiritualité ait baissé, rien n’est perdu si on observe le commandements d’amour du Fils. Ce fils qui est venu surtout pour les rebelles et qui aime chacun pareillement « quelle que soit sa caste,  sa race ou sa religion ! ». A la fin, nous dit la Vierge : « Vous serez tous sauvés ! » mais il faudra nous laver (nous convertir) et pratiquer l’Eucharistie. C’est à travers Marie que nous bénéficions de la grâce de l’Esprit et que nous arrive la foi. 

« Les hommes ont diminué leur potentiel, en ce qui concerne leur spiritualité ..! C’est pourquoi, obéissez humblement aux enseignements des commandements de mon Fils. Il vient redonner la vie ..! » 

« N’importe qui, indépendamment de sa race, de sa caste, de sa religion, est pour Lui,  le même … « 

« La doctrine et l’Évangile sont accomplis par la foi qui vient du cœur de ceux qui me cherchent .. Et je vous le dis, vous serez tous sauvés. »

« Le Seigneur vous répète :  » Celui qui mange Mon Corps et boit Mon Sang sera sain et sauf. » … 

« Il ne vient pas pour rassembler seulement les bons, mais aussi les rebelles, pour les faire boire à la fontaine des eaux saintes, afin qu’ils puissent laver leurs têtes, leurs mains et leurs pieds, pour leur conversion ..! »  (6 3 88) 

« Jésus, mon fils bien-aimé, souhaite que vous viviez tous dans mon cœur maternel, avec les charismes et les grâces du Saint-Esprit. » (16 2 89) 

Autres Visions et/ou éléments supra-naturels

Maria Esperanza, à travers les messages antérieurs de Notre-Dame, avait reçu la description de l’endroit où devrait être édifié le sanctuaire.

Maria Esperanza sut que le terrain trouvé était celui choisi par la Vierge quand elle vit le papillon bleu dont la vierge lui avait parlé ! Le lieu du sanctuaire a été reconnu par la voyante à partir d’une description précise que lui en avait fait la Vierge. 

Il est frappant que ce lieu se soit appelé « Bétanie* », un lieu qui signifie quelque chose dans les Evangiles. 

Des 31 apparitions, on dispose, finalement, de peu d’informations par rapport à d’autres apparitions. 

La date du 8 Décembre, jour de l’immaculée conception et de l’Annonciation, joue un rôle particulier dans la vie de Maria Esperanza.

Le 8 Décembre 1991, un prêtre, le Père Otty Osa, aurait vu l’hostie saigner. Le sang fut analysé : c’était du sang humain.

* Béthanie 

* Béthanie est le village de Judée où les amis de JésusMartheMarie et Lazare possédaient une de leurs résidences. Selon l’évangile attribué à Jean, il était situé à « quinze stades » de Jérusalem (Jn 11:18) il semble être l’endroit où Jésus aimait se retirer lorsqu’il souhaitait s’éloigner des évènements de Jérusalem. C’est à Béthanie qu’est situé l’événement symbolique appelé la résurrection de Lazare et que Simon le Lépreux reçut Jésus chez lui. Il ne faut pas confondre ce lieu avec celui appelé Béthanie-au-delà-du-Jourdain où Jésus et Jean le Baptiste se rencontrent pour la première fois selon l’évangile attribué à Jean.

La voyante est une mystique dotée de dons extraordinaires. 

Dès son enfance Maria Esperanza connaît des expériences mystiques : visions de sainte Thérèse et de Jésus à l’âge de 5 ans, guérison miraculeuse, à douze ans, d’une pneumonie qui l’avait paralysée. En outre, elle aurait été privilégié de dons mystiques : stigmates, extases, lévitation, prophétie, lecture des cœurs. Fille spirituelle de saint Padre Pio, celui-ci lui aurait rendu de nombreuses visites en bilocation

Certains de ses beaux-fils diront aussi avoir vu, chez Maria Esperanza, pleurer des icônes ou suinter de l’huile. Ils affirment avoir vu des hosties apparaître sur sa langue. Il y eut aussi des multitudes de pétales de roses qui sortaient de ses vêtements. Il y eut d’autres phénomènes incroyables attestés par des médecins : des roses sortaient de son corps, vivantes et très parfumées. Un de ces phénomènes a été filmé par une journaliste de Venevison, chaîne de télévision de Caracas. Le 23 Septembre 1968, Patre Pio lui est apparu et lui a dit : « Esperanza, je viens faire mes adieux, mon temps est arrivé. » Elle apprit que Padre Pio* était mort le même jour.  

Padre Pio 

Est le nom d’un capucin et prêtre italien né Francesco Forgione, le 25 mai 1887 à Pietrelcina (province de Bénévent, en CampanieItalie), mort le 23 septembre 1968 à San Giovanni Rotondo (province de Foggia dans les Pouilles en Italie). Il avait pris le nom de Pie (en italien Pio), en hommage au pape Pie V, quand il rejoignit l’ordre des frères mineurs capucins. Il fut connu pour être le premier prêtre et l’un des rares hommes à qui la tradition attribue des stigmates. Il a été canonisé par l’Église catholique romaine le 16 juin 2002 sous le nom de Saint Pio de Pietrelcina.

Eléments conformes aux autres apparitions 

Le site champêtre des apparitions 

Le parfum de roses 

La grotte

La source 

Comme à Fatima, la Vierge prévient qu’elle donnera un signe : le 27 novembre 1978, Marie lui fit cette annonce : “Le 25 mars 1984, Je vais donner une grâce très spéciale à tous ceux qui seront présents ; le grand jour où vous pourrez me voir est arrivé.

Le choix des dates : jours de l’Annonciation et de l’Immaculée conception, n’est jamais fortuit.

L’appel à la prière, à l’obéissance, et à partager l’Eucharistie sont une constante.

La voyante est une mystique dotée de dons extraordinaires. 

Eléments spécifiques

La voyante est une mère de famille, fait très rare sinon unique dans la famille des voyants.es

Lien avec d’autres apparitions 

« Mon enfant, je viens te donner une parcelle du ciel de Lourdes ; »

Marie confirme qu’elle était aussi notre Dame du mont Carmel : « Enfants, je suis la Mère du Mont Carmel, (16 7 89)  Je vous garde ici dans mon coeur ..! 

Notre-Dame du Mont-Carmel et les Saints du Carmel (Simon Stock, Ange de Jérusalem, Marie-Madeleine de Pazzi, Thérèse d’Avila) par Pietro Novelli, 1641
Par Pietro Novelli — http://santiebeati.it/immagini/?mode=view&album=51875&pic=51875B.JPG&dispsize=Original&start=0, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3779089

* L’Ordre du Carmel

Au XIIe siècle, des hommes choisissent de vivre en ermites dans les grottes du Mont Carmel, à la recherche de Dieu. Ils s’inspirent des prophètes Élie et Élisée, qui selon une tradition, vécurent dans les grottes du Mont Carmel, et y fondèrent une « École des prophètes ».

Les premiers ermites, menés par Berthold, construisent une chapelle en l’honneur de la sainte Vierge Marie, et Lui portent une dévotion singulière. Ils la désignent rapidement comme sainte patronne. Ces ermites du Mont Carmel reçoivent, aux environs de 1209, une règle de vie élaborée par le patriarche Albert de Jérusalem. La prière est au centre de cette règle de vie.

Le Pape Urbain VI, en 1379, confirme le titre, pour le Carmel, d’Ordre de la Bienheureuse Marie, Mère de Dieu, Notre-Dame du Mont Carmel.

Marie se présente à Maria Esperanza comme « Mère Réconciliatrice des Peuples et des Nations » : une dénomination très proche de celle de « Dame de tous les peuples », utilisée par la Vierge à Amsterdam. 

Ima de la Dame de tous les peuples
Par Judgefloro (shifted, cropped & recoloured by Rabanus Flavus) — File:09894jfRoads Bigte Virgen Flores Quasi Parish Church Norzagaray villagesfvf 06.JPG, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=52287376

Dans un message du 8 Septembre 1989, Marie se présente aussi comme  Notre-Dame de Coromoto, Patronne du Venezuela (message du 8/9/1989) 

Notre Dame de Coromoto est le nom donné à la Vierge Marie lors de son apparition à un indigène du Venezuela en 1652. C’est une figure catholique du continent américain. Le culte de la Vierge de Coromoto est particulièrement répandu au Venezuela, nation dont elle est la patronne.

Quand la ville de Guanare, capitale de l’état de Portuguesa, fut fondée en 1591, les natifs qui habitaient dans la région, les Cospes, fuirent vers la forêt au nord de la ville pour échapper aux conquistadores, rendant difficile l’évangélisation que ces derniers avaient entrepris.

La tradition place la première apparition de Marie le 8 septembre 1652, dans la forêt où s’étaient enfuis les Indiens. Elle aurait dit au cacique des Cospes, l’indien Coromoto, et à sa femme : « Vous allez à la maison des blancs et vous leur demandez qu’ils vous donnent l’eau sur la tête pour pouvoir aller au ciel », c’est-à-dire pour se faire baptiser.

Selon la tradition orale, le cacique raconta tout à son encomendero, don Juan Sánchez ; celui-ci lui demanda de se préparer avec sa tribu pour recevoir le baptême huit jours plus tard. Des Indiens Cospes se convertirent et se firent baptiser, mais pas le cacique, qui fuit. La légende place à ce moment la seconde apparition de Marie : Coromoto, rendu aveugle par la colère, aurait levé le bras pour la saisir, mais elle aurait disparu.La tradition veut que l’apparition se soit matérialisée dans une marque faite de fibres d’arbre qui se trouve aujourd’hui dans le sanctuaire national de Notre-Dame de Coromoto. Dans le conte, Coromoto est mordu par un serpent venimeux ; blessé et sur le point de mourir, il revient à Guanare et y reçoit le baptême que lui administre un barinais. Guéri, il consacre ensuite le reste de sa vie à l’évangélisation des Cospes qui s’étaient, sous son commandement, opposés aux conquérants.

Statue de Notre Dame de Coromoto
Par Guillermo Ramos Flamerich — Travail personnel, CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1464821

Le pape Pie XII déclara en 1950 Notre-Dame de Coromoto patronne du Venezuela. Le pape Jean-Paul II couronna la statue lors de sa visite au sanctuaire marial de Guanare et le pape Benoît XVI éleva le sanctuaire national de Notre-Dame de Coromoto au rang de basilique mineure.

     V- Reconnaissance et sanctuaires 

Reconnaissance

 Après 10 ans d’enquêtes, l’évêque de Los Teques, Mgr Pio Bello Ricardo publia, le 21 novembre 1987, une instruction pastorale dans laquelle il affirmait « que les apparitions à Maria Esperanza  étaient authentiques et avaient un caractère surnaturel, » tout en rejetant les présomptions de nombreux autres voyants.

Concernant les apparitions, Mgr Pio Bello Ricardo fit l’enquête lui-même, sans former de commission. Etant jésuite, il avait reçu une solide formation théologique à la faculté d’Oña à Burgos en Espagne. De plus, il avait fait une thèse de doctorat en psychologie, puis enseigné cette discipline à l’université centrale de Caracas, et s’était intéressé aux phénomènes mystiques et charismatiques.

Comme aucun prêtre de son diocèse n’était qualifié en ces domaines, il mena son enquête méthodiquement, en profitant de ses visites pastorales pour rencontrer les témoins dispersés, des apparitions. Il interrogea 492 personnes et constitua un dossier de 283 déclarations écrites. Les témoins étaient sincères et la prière et les fruits : conversions et guérisons, remarquables.

Cependant, par prudence, il consulta le pape.bDès lors, il publia sa note pastorale du 21 novembre 1987 reconnaissant l’authenticité des apparitions : il écrivit: « Je déclare qu’à mon jugement les dites apparitions sont authentiques et ont un caractère surnaturel. J’approuve donc officiellement que le lieu où elles se sont produites soit considéré comme sacré. Qu’il devienne un but de pèlerinage et un lieu de prière, réflexion et culte, et qu’on y célèbre les actes liturgiques…« (Instrucciòn pastoral sobre las appariciones, Los Teques, 1987). Mais Mgr Pio Bello Ricardo ne reconnut pas les autres nombreux voyants. Il limita sa reconnaissance à la première voyante et la mieux vérifiable. 

Sanctuaire

Maria Esperanza, à travers les messages antérieurs de Notre-Dame, avait reçu la description de l’endroit où devrait être édifié le sanctuaire.  De 1957 à 1974, Mme Maria Esperanza a visité de nombreux sites à travers le Venezuela. Un jour, un collègue de travail de son mari lui a proposé d’aller visiter une ferme qui était en vente à Valles del Tuy. Une rivière calme la traversait. La récolte principale était la canne à sucre  avec un moulin à sucre qui produisait du «papelon».

Notre Dame de Betania
Marie réconciliatrice des peuples et des nations

Une maison dans un style tropical typique y avait été construite et Maria Esperanza a pris la décision d’acheter la ferme. Le propriétaire lui a dit l’avait appelée Betania, à cause de l’endroit où Jésus de Nazareth avait l’habitude d’aller se reposer avec ses amis. Les apparitions reconnues, Mgr Ricardo accueillit la demande de Notre- Dame de bâtir là une église à Marie Réconciliatrice des Peuples, avec un centre d’accueil et d’assistance sur le lieu de l’apparition. La conférence épiscopale du Venezuela a donné à ce modeste sanctuaire un caractère simplement local et non national, réservant ce privilège aux apparitions de Coromoto* (1652), dont le sanctuaire fut consacré par Jean Paul II.

Marie réconciliatrice des peuples et des nations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.